Covid-19 : “Aucun effet indésirable” depuis le début de la campagne de vaccination en France

vaccination

“Aucun effet indésirable grave” ou “inattendu” du vaccin contre le Covid-19 n’a été observé en France depuis le début de la campagne de vaccination, selon l’Agence du médicament (ANSM).

Seules “des douleurs” à l’endroit où le vaccin a été injecté et “de la fatigue” ont été signalées par certaines structures pour personnes âgées où la vaccination a déjà eu lieu, a précisé l’ANSM dans son premier point de situation sur la surveillance du vaccin publié jeudi.

“Ces effets indésirables non graves sont mentionnés dans la notice” du vaccin, a rappelé l’Agence du médicament.

La campagne de vaccination contre le Coronavirus a débuté dimanche en France. Sur les quatre premières journées de cette campagne, seuls 332 personnes ont été vaccinées dans le pays, selon VaccinTracker, une plateforme de suivie de la campagne de vaccination. Une lenteur dans le démarrage qui a suscité critiques et incompréhension dans la classe politique et chez certains médecins.

En réponse aux critiques de plus en plus virulentes, le ministre de la Santé, Olivier Véran, a annoncé jeudi l’ouverture, « avant début février », de centres de vaccination dans les villes ainsi que l’accélération de la vaccination pour les personnels soignants.


“Soyez rassurés. La campagne vaccinale va bientôt prendre de l’ampleur”, a affirmé Olivier Véran, qui a rappelé la stratégie du gouvernement de vacciner en priorité les résidents des Ehpad, ce qui engendre des difficultés logistiques. “Dans quelques semaines, la vaccination aura été proposée à l’ensemble des personnes âgées, et nous serons au même niveau que les pays qui ont procédé différemment”, a assuré le ministre de la Santé.

L’Académie nationale de médecine (ANM) française a appelé, de son côté, les autorités de santé à simplifier et accélérer la campagne de vaccination, en regrettant des précautions “excessives”.

( Avec MAP )