A LA UNECoronavirusEconomie

Covid-19 : Comment l’Union européenne s’est-elle mobilisée pour soutenir ses partenaires ?

Partenaire majeur du Royaume, l’Union européenne à travers ses différents mécanismes dont son institution de financement, la Banque Européenne d’Investissement (BEI) a fait preuve d’une mobilisation exceptionnelle auprès du Maroc, notamment durant l’année 2020, marquée par la crise de la Covid-19.

Ainsi, c’est un total de 617 millions d’euros de financement en 2020, soit le double de l’activité en 2019 avec des décaissements accélérés qui ont été déployés en faveur du Maroc, révèle Anna Barone, cheffe de la représentation de la BEI, lors d’une conférence de presse organisée ce mardi 9 mars. Un soutien fourni au secteur privé, aux PMEs, mais aussi aux entreprises du secteur agricole mais pas seulement. La BEI s’est mobilisée, dans le cadre de l’initiative « Team Europe » pour renforcer le système de santé et en faveur du secteur de l’éducation.

En 2020, la santé des marocains et la modernisation des services hospitaliers du Maroc ont été au cœur de l’action de la Banque de l’Union européenne. L’hôpital Moulay Abdellah de Salé par exemple, a été sélectionné comme centre de référence régionale pour prendre en charge les malades de la covid-19. Ce projet fait partie d’un ambitieux programme de reconstruction, de réhabilitation et de modernisation des hôpitaux (16 en tout) dans le cadre de l’initiative de réforme hospitalière du ministère de la Santé au Maroc.

Sur le plan pédagogique, l’Université EuroMed de Fès, partenaire de l’UE et de la BEI, a bénéficié d’un don de 500 000 euros pour permettre l’achat de matériels informatiques afin d’assurer la continuité pédagogique durant la pandémie. Ce montant a permis à 422 étudiant(e)s boursiers de recevoir un ordinateur portable et un modem 4G avec un an d’abonnement pour suivre l’enseignement à distance délivré par l’UEMF. Ce don a aussi permis l’acquisition d’imprimantes 3D pour produire 1000 masques médicaux de protection réutilisables destinés aux centres hospitaliers.

Mais les financements de la Banque en 2020 ont été également consacrés au renforcement de la Caisse Centrale de Garantie (CCG) de l’Etat pour fournir des liquidités au secteur privé dans son ensemble (150 millions d’euros) ainsi qu’au secteur automobile (54 millions d’euros). La Banque a également apporté son soutien aux micro-entrepreneurs à travers deux opérations dans le secteur de la microfinance (13 millions d’euros). Ces appuis illustrent l’approche globale et diversifiée de la Banque, tant en termes de secteurs, que de bénéficiaires, avec la mobilisation d’un ensemble d’instruments adaptés aux besoins de financement (prêts et garanties, assistances techniques, dons).

Pour l’Ambassadeur de l’Union européenne au Maroc, Claudia Wiedey, il ne s’agit pas de tomber dans la complaisance et reconnait que l’année 2021 sera tout aussi difficile. Mais en somme, cette crise a permis de renforcer un partenariat historique avec la BEI de plus de quatre décennies et de consolider une relation de confiance mutuelle. Le Maroc est ainsi le deuxième bénéficiaire juste après l’Egypte, de la BEI dans le voisinage du Sud.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page