Covid-19 : Contaminations dans un restaurant chinois, les climatiseurs en cause

Image d'illustration

Du 24 janvier au 10 février, l’émergence de 10 cas de coronavirus au sein de 3 familles différentes qui avaient déjeuné dans le même restaurant à Guangzhou, a amené les chercheurs à se pencher sur le cas des climatiseurs. Ces derniers seraient d’importants vecteurs de transmission du virus par l’air.

Que s’est-il passé ?
Le 24 janvier 2020, une famille chinoise qui avait voyagé de Wuhan la veille, déjeune dans un restaurant de Canton (Guangzhou). Parmi les membres de cette famille que nous allons appeler la famille A, la patiente A1, porteuse du virus, en compagnie de quatre autres personnes âgées de la soixantaine et d’une trentenaire.


Source : Centers for Disease Control and Prevention

Dans ce restaurant, la famille déjeunait dans une salle d’une superficie de 145m2, qui comportait deux autres familles (famille B, famille C).

Peu de temps après, la patiente A se sent mal et développe des symptômes de fièvre et de toux. Elle sera admise à l’hôpital où un scanner thoracique montrera une pneumonie. Elle effectuera ensuite le test PCR, et les résultats seront positifs, 2 jours plus tard. Quelques jours après, les neuf autres convives seront testés positifs.

Ce 24 janvier, 73 personnes autres (clients et personnel) se trouvaient dans le même restaurant, et ont été donc potentiellement exposés au virus. Celles-ci ne seraient pas tombées malades.

Le climatiseur, vecteur de propagation
Selon les chercheurs, il est fort probable que la transmission du virus par voie aérienne soit la cause de cette propagation épidémique, dans ce cas donc, la climatisation. En effet, celle-ci pourrait avoir le rôle de propulseur de l’air dans une direction précise, pouvant donc transporter les gouttelettes. Par ailleurs, le restaurant ne comportait que peu de fenêtres, une mauvaise aération aurait accentué ce phénomène.

D’autres études concernant les aérosols avaient été menées sur le SRAS et le MERS mais les résultats ont été moins concluants.

Si les chercheurs émettent plusieurs autres hypothèses sur la façon dont le virus a pu se transmettre entre les 3 familles, à l’heure où l’on parle de stratégie de déconfinement et donc d’une potentielle réouverture de commerces, connaître les différentes voies de transmission est crucial. Dans ce cas, les mesures de distanciation sociale peuvent ne pas être suffisantes, d’autant plus si le lieu est confiné et non-aéré.