Covid-19/Espagne: le gouvernement adopte la prolongation de l’état d’alerte jusqu’au 24 mai

l'état d'alerte

Le gouvernement espagnol, réuni mardi en Conseil des ministres, a adopté le décret relatif à la prolongation, pour la quatrième fois, de l’état d’alerte de quinze jours supplémentaires, soit jusqu’au 24 mai, afin de renforcer la lutte contre la pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19).

“Le Conseil des ministres a approuvé la demande d’une nouvelle prolongation de l’état d’alerte, qui sera soumise mercredi au Congrès des députés pour approbation”, a souligné la porte-parole du gouvernement, María Jesús Montero, lors du point de presse au terme du Conseil des ministres hebdomadaire.

“Cette mesure continue à être un outil essentiel et nécessaire pour les autorités sanitaires”, a relevé Mme Montero. Le gouvernement a aussi approuvé une troisième ligne de prêts garantis par l’Etat aux entreprises, dont les petites et moyennes entreprises (PME), et aux travailleurs autonomes, d’un montant de 24,5 milliards d’euros, afin de les aider à faire face aux conséquences économiques de la pandémie de nouveau coronavirus.

“Nous allons soumettre ces lignes de crédit à la surveillance”, a lancé Mme Montero, notant que les institutions financières ne doivent facturer aucuns frais sur les montants impayés par les clients. Cette ligne de prêts s’inscrit dans le cadre du train de mesures adopté mi-mars par l’exécutif qui stipulait que l’Etat va garantir jusqu’à 100 milliards d’euros de prêts aux entreprises et travailleurs autonomes pour atténuer l’impact du coronavirus sur le tissu économique espagnol.

L’exécutif a, par ailleurs, adopté une série de mesures visant à aider le secteur de la culture à se remettre de la crise économique provoquée par le coronavirus.


Le gouvernement a assuré qu'”il n’y a pas une alternative juridique” à l’état d’alerte et entamé des négociations avec Ciudadanos (centre-droit), le parti nationaliste basque (PNV) et la Gauche républicaine de Catalogne (ERC) pour avoir leur soutien.

“L’état d’alerte a fonctionné et ce n’est pas le moment de miser sur des expériences, alors que nous avons déjà un outil efficace”, a indiqué le ministre de la Santé, Salvador Illa, pour qui la prolongation de l’état d’urgence servira de “filet de sécurité” en cette étape “complexe” de désescalade vers la “nouvelle normalité.

L’Espagne est entrée le 14 avril dans son deuxième mois de confinement prévu jusqu’au 9 mai inclus.

Le gouvernement a lancé lundi son plan de déconfinement “progressif” en quatre phases, qui sera mis en place jusqu’à fin juin, en fonction de l’évolution de la pandémie de Covid-19 dans le pays.


Selon le dernier bilan donné ce mardi par le ministère de la Santé, l’Espagne compte 219.329 cas confirmés au Covid-19, dont 25.613 décès et 123.486 patients rétablis.