Covid-19 : Interpol met en garde contre la menace du crime organisé ciblant les vaccins

Interpol

Interpol a mis en garde, mercredi, contre la menace du crime organisé ciblant les vaccins contre le Covid-19.

Dans une alerte mondiale, l’Organisation internationale de police criminelle a recommandé aux forces de l’ordre de ses 194 pays membres de se préparer aux réseaux du crime organisé ciblant les vaccins contre le Coronavirus, « à la fois physiquement et en ligne ».

Dans une « notice orange », Interpol décrit « les activités criminelles potentielles liées à la falsification, au vol et à la publicité illégale de vaccins anti-covid ou contre la grippe, la pandémie ayant déjà déclenché des comportements criminels opportunistes et prédateurs ».

Alors qu’un certain nombre de vaccins contre le Covid-19 se rapprochent de l’approbation et de la distribution mondiale, garantir la sécurité de la chaîne d’approvisionnement et l’identification des sites Web illicites vendant de faux produits s’avère essentielle », affirme l’Organisation, qui a souligné le rôle essentiel de la coordination entre les services de lutte contre le crime organisé et les organismes de réglementation sanitaire pour assurer la sécurité des individus.

«Alors que les gouvernements se préparent à déployer des vaccins, les organisations criminelles envisagent d’infiltrer ou de perturber les chaînes d’approvisionnement », a déclaré le Secrétaire général d’INTERPOL, Jürgen Stock.


«Les réseaux criminels cibleront également des membres du public sans méfiance via de faux sites Web et de faux remèdes, qui pourraient présenter un risque important pour leur santé, voire leur vie », a-t-il dit.

« Il est donc essentiel que les forces de l’ordre soient aussi préparées que possible pour faire face aux différentes activités criminelles liées au vaccin COVID-19. C’est pourquoi Interpol a émis cet avertissement mondial », a conclu le Secrétaire général d’Interpol.

A mesure que les voyages internationaux reprendront progressivement, il est probable que la circulation du virus deviendra de plus en plus importante, entraînant une production et une distribution parallèles de produits non autorisés et kits de test falsifiés, a mis en garde Interpol.

L’organisation a également invité à la plus grande vigilance lors de la recherche en ligne de matériel médical ou de médicaments.


Outre les dangers liés à la commande de produits potentiellement mortels, une analyse d’Interpol a révélé que sur 3000 sites web associés à des pharmacies en ligne, environ 1.700 contenaient des cyber-menaces, en particulier des logiciels malveillants de phishing et de spam.

( Avec MAP )