A LA UNECoronavirus

Covid-19 : la France élargit la vaccination à tous les adultes sans conditions

Décidé à donner une cadence encore plus forte à la campagne vaccinale contre le Covid-19, le gouvernement français a annoncé, jeudi, que la vaccination sera élargie à tous les adultes sans conditions.

La vaccination sera étendue à tous les adultes sans condition dès le 31 mai, avec deux semaines d’avance sur le calendrier initial“, a annoncé le Premier ministre français.

Toutes les personnes exerçant une profession prioritaire, sans restriction d’âge, pourront également se faire vacciner dès lundi“, a ajouté Jean Castex dans des déclarations relayées par les médias du pays. “Des créneaux ou des centres spécialisés” leur seront consacrés.

Sont notamment concernés les enseignants, les membres des forces de l’ordre ou encore les caissiers de l’alimentaire.

L’ouverture de la vaccination à tous les adultes sans condition d’âge ou d’état de santé était initialement prévue pour le 15 juin prochain.

→ Lire aussi : ACCÈS DE L’AFRIQUE AUX VACCINS: L’ONU RÉITÈRE L’APPEL À COMBLER LE FOSSÉ SANITAIRE

A l’heure actuelle, seuls des rendez-vous vacants le jour même ou le lendemain peuvent être réservés par les personnes non prioritaires.

Depuis le début de la campagne de vaccination en France, au total 22.062.474 personnes ont reçu au moins une injection d’un vaccin anti-Covid, soit 42 % de la population majeure, selon les derniers chiffres de la Direction générale de la Santé (DGS). Parmi ces personnes, 9.426.373 personnes ont reçu les deux injections, soit 17,9 % de la population majeure.

Par ailleurs et alors que la France a entamé mercredi la deuxième phase de son déconfinement progressif, l’exécutif a lancé un “appel à la responsabilité” face à l'”engouement” des Français qui se sont rués sur les terrasses, avec quelques débordements enregistrés notamment à Rennes.

Personne ne veut fermer les terrasses, ce n’est pas l’objectif. L’objectif, c’est d’y arriver, on va y arriver, ça suppose une discipline collective, c’est à notre portée“, a déclaré le Premier ministre Jean Castex.

Sur le front hospitalier, l’épidémie du Coronavirus poursuit sa lente décrue avec une baisse du nombre de malades admis dans les services de soins critiques sous la barre des 4.000, selon les chiffres de Santé publique France. Quant au nombre d’hospitalisations, il continue lui aussi de décroître à moins de 21.000, au plus bas depuis la fin octobre 2020.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page