Covid-19: La région de Casablanca-Settat se dote d’un laboratoire mobile de dépistage

covid-19

La Wilaya de la région de Casablanca-Settat a réceptionné, lundi soir, un laboratoire mobile de dépistage de la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19), qui sera opérationnel dans un premier au niveau de la capitale économique.

Déployée par le ministère de la Santé, cette unité, qui se déplacera plus tard dans d’autres villes de la région, va contribuer à augmenter la capacité de dépistage et à réduire le délai de rendu des résultats des analyses.

Le laboratoire, le deuxième du genre après celui installé dans la région de Fès-Meknès, “pourra effectuer quelque 600 tests par jour et permettra de renforcer la capacité nationale de dépistage, qui a dépassé actuellement 17.500 tests par jour”, a fait savoir Abdelilah Boutaleb, secrétaire général du ministère, dans une déclaration à la presse.

Cette initiative, qui intervient en application des hautes directives royales, bénéficiera aux salariés des entreprises du secteur privé, dans la perspective de la reprise d’activité et de la relance de l’économie nationale, mettant l’accent sur la préservation de la santé et de la sécurité des employés de ces sociétés.

De son côté, le directeur de l’Institut national d’hygiène (INH), Mohamed Rhajaoui, s’est félicité du déploiement de ce laboratoire qui, selon lui, va apporter l’appui technique pour permettre à la population de la région, essentiellement les travailleurs qui pourront obtenir les résultats des tests dans les plus brefs délais et retrouver leur poste par le suite.


“Dans cette unité, nous appliquons la technique de référence qui est le PCR (réaction de polymérisation en chaîne), la même utilisée dans les laboratoires fixes”, a-t-il expliqué, précisant que cette technique s’articule autour de trois phases, à savoir l’extraction de l’Acide ribonucléique (ARN), l’ajout de réactifs et l’amplification.

Et de préciser: “Actuellement, nous pensons à faire le dépistage par +Pooling+ (mise en commun des échantillons). Il s’agit de tester 5 ou 10 éléments au lieu d’un seul. Ces échantillons ne sont testés individuellement par la suite que si le résultat du pool est positif”.

La présentation de ce laboratoire s’est déroulée en présence notamment du Wali de la région de Casablanca-Settat, Gouverneur de la préfecture de Casablanca, Said Ahmidouch, de la directrice régionale de la Santé, du directeur de l’Institut Pasteur du Maroc et du directeur du CHU Ibn Rochd de Casablanca.