A LA UNECoronavirus

Covid-19 : la tendance mondiale à la baisse se confirme

Le nombre des nouvelles infections et des décès continue sa tendance baissière, a indiqué l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) dans son dernier bulletin hebdomadaire, relevant toutefois que 3,4 millions de nouveaux cas et 55.830 morts ont été enregistrés la semaine dernière.

Selon l’Agence sanitaire mondiale de l’ONU, il s’agit d’une diminution de 10 % par rapport à la semaine précédente, tant pour les cas que pour les décès.

La plus forte diminution du nombre de nouveaux cas hebdomadaires a été signalée en Méditerranée orientale (17 %). Suivent le Pacifique occidental (15%), la Région des Amériques (14%), le continent africain (12%) et l’Asie du Sud-Est (10%). Dans le même temps, le nombre de cas hebdomadaires en Europe était similaire à celui de la semaine précédente.

Selon l’OMS, seule la Région africaine fait état d’une légère augmentation de 5% des décès.

« Le nombre de nouveaux décès hebdomadaires signalés a connu une forte baisse (-15%) dans toutes les régions, à l’exception de la Région européenne, qui a signalé un nombre similaire de décès hebdomadaires par rapport à la semaine précédente et à la Région africaine, la seule qui fait état d’une légère augmentation (5%) », fait remarquer l’organisation.

→ Lire aussi : Covid-19: les cas positifs en baisse pour la septième semaine consécutive

La plus forte baisse du nombre de décès hebdomadaires a été enregistrée dans la Région du Pacifique occidental, avec une diminution de 24% par rapport à la semaine précédente.

Les régions rapportant les taux les plus élevés d’incidence hebdomadaire de cas et de décès pour 100.000 habitants restent les mêmes que les semaines précédentes. Il s’agit des Amériques (124,6 nouveaux cas pour 100 000 habitants ; 2,3 décès pour 100 000 habitants) et de la Région européenne (117,6 nouveaux cas pour 100 000 habitants ; 1,6 décès pour 100 000 habitants).

Malgré une baisse de plus de 30%, les États-Unis ont recensé le plus grand nombre de nouveaux cas, avec 765.827 infections. Mais c’est le Brésil qui a enregistré la hausse la plus importante. Avec 247.397 nouveaux cas, il s’agit d’une augmentation de 135% « due à des changements dans les décomptes ».

Suivent le Royaume-Uni (230.494 nouveaux cas, soit une hausse de 14%), l’Inde (204.582 nouveaux cas, semblable à la semaine précédente) et la Turquie (192.778 nouveaux cas ; similaire à la semaine précédente).

Le nombre le plus élevé de nouveaux décès a été enregistré aux États-Unis (14.842 nouveaux décès, soit une diminution de 17%). Suivent la Russie (5.469 nouveaux décès, similaire à la semaine précédente), le Mexique (3.689 nouveaux décès, soit une augmentation de 13%), le Brésil (3 727 nouveaux décès, soit une hausse de 10%) et l’Iran (2.967 nouveaux décès, soit une diminution de 23%).

Au total, 4.752.988 morts ont été recensés dans le monde depuis le début de la pandémie. Plus de 232.075.351 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués dans le monde, selon le décompte établi mercredi par l’OMS.

A la date du 27 septembre 2021, un total de 5,9 milliards de doses de vaccin ont été administrées dans le monde.

S’agissant des variants, le Delta (indien) a été signalé dans deux nouveaux pays depuis la semaine dernière. Il est présent désormais dans 187 pays dans les six régions de l’OMS.

À l’échelle mondiale, des cas du variant Alpha (britannique) ont été recensés dans 193 pays, territoires ou zones. Mais selon l’OMS, aucun nouveau pays n’a été ajouté depuis deux semaines.

Dans le même temps, 142 pays (aucun nouveau pays depuis la semaine dernière) ont signalé des cas du variant Bêta (sud-africain) et 96 pays (aucun nouveau pays depuis la semaine dernière) ont signalé des cas du variant Gamma (brésilien).

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page