A LA UNECoronavirus

Covid-19 : L’Afrique a besoin du septuple d’expéditions de vaccins

Les expéditions de vaccins anti-Covid-19 vers l’Afrique doivent être multipliées par sept pour passer de 20 millions à 150 millions de doses par mois, afin que le Continent puisse vacciner 70% de sa population d’ici septembre 2022, a déclaré le bureau régional de l’Organisation mondiale de santé (OMS) pour l’Afrique.

L’objectif des 70% a été décidé lors du sommet mondial sur la Covid-19 organisé en marge de l’Assemblée générale des Nations Unies cette semaine.

« Le sommet mondial sur la Covid-19 a insufflé une dose d’espoir à l’Afrique et nous saluons les promesses de partager des vaccins, de sauver des vies et de reconstruire en mieux. C’est ce genre de solidarité internationale qui aidera à mettre fin à la pandémie. C’est une question de vie ou de mort pour potentiellement des millions d’Africains, donc il faut que ces expéditions aient lieu sans perte de temps », a souligné, jeudi, la directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, Matshidiso Moeti.

Le mécanisme COVAX, une plateforme mondiale conçue pour offrir un accès équitable aux vaccins contre la COVID-19, a été contraint de réduire de 25% ses livraisons à l’Afrique prévues pour cette année, du fait de pénuries d’approvisionnement et d’interdiction d’exportations.

La responsable de l’OMS a fait noter que les expéditions par le COVAX continuent d’arriver dans les pays africains, avec 4 millions de doses reçues la semaine dernière. Néanmoins, seul un tiers des vaccins que les pays riches ont promis de partager avec l’Afrique d’ici la fin de 2021 ont été reçus, a relevé Mme Moeti.

 » Les actes en disent plus que les paroles et les pays africains ont besoin de dates de livraisons claires pour pouvoir planifier correctement. Nous avons aussi besoin de structures robustes pour nous assurer que toutes les promesses formulées sont tenues », a-t-elle dit.

Avec MAP

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page