Covid-19 : « L’Afrique au cœur de la refondation » (Fathallah Oulalou)

Fathallah Oualalou

Publié le 26 mai, le papier de Fathallah Oualalou communiqué par le Policy Center for the New South a abordé la problématique de la pandémie de Covid-19 au titre de la « Mondialisation avancée » et « l’imprévisibilité ».

Dans un premier lieu, l’économiste Fathallah Oulalaou a parlé de l’imprévisibilité comme un produit de l’accélération de la globalisation dans un monde désormais « sans boussole » (RAMSES 2020). Par la suite, il a indiqué que cette troisième crise peut être stimulante et une bonne occasion pour inciter les grands acteurs à jeter les bases et construire progressivement un « nouvel ordre mondial », celui qui n’a été mis en place ni après la disparition de l’URSS, ni après la crise économique de 2008. Et d’ajouter que la sortie de la crise actuelle constitue une opportunité et un moment de projection sur l’avenir pour en gérer à court terme les conséquences et, à partir de là, bâtir un monde nouveau.

Par ailleurs, le Senior Fellow a affirmé que l’Afrique constitue une opportunité et non un handicap pour un monde en « refondation », mettant en lumière l’impact de la pandémie de Covid-19 sur le continent, à savoir l’endettement des pays africains qui, selon Oualalou, ne peut être résolu que dans la cadre d’une concertation internationale entre les pourvoyeurs occidentaux et chinois de financements extérieurs (le G20 a recommandé la suspension du remboursement des services de la dette pour une année).

Pour lire l’intégralité du document, veuillez consulter le lien suivant :

https://www.policycenter.ma/opinion/mondialisation-avanc%C3%A9e-et-impr%C3%A9visibilit%C3%A9#.Xs1UAGgzbIW