COVID-19: Le bilan frôle les 100.000 morts, Trump défend l’action de son administration

Trump

Alors que le bilan du coronavirus aux États-Unis frôle le sombre cap de 100.000 décès, le président américain, Donald Trump a cherché mercredi à défendre la réponse de son administration à la pandémie de COVID-19, accusant les démocrates et les médias d’avoir tenté de le faire paraître “lent” face à cette crise.

“Les médias radicaux de gauche, avec leur partenaire, les démocrates qui ne font rien, tentent de diffuser un nouveau récit selon lequel le président Trump a été lent à réagir à Covid 19”, a tweeté Trump. “Faux, j’ai été très rapide, même en procédant à l’interdiction de la Chine bien avant que personne ne le juge nécessaire!”, a-t-il ajouté, en référence à la suspension des voyages en provenance de la Chine annoncée le 31 janvier.

Les démocrates accusent sans cesse le Locataire de la Maison Blanche d’avoir perdu un temps précieux avant que le virus ne se propage rapidement aux États-Unis. Trump a également été critiqué pour avoir suggéré à plusieurs reprises que la Covid-19 pourrait disparaître dans le pays à mesure qu’un temps plus chaud s’installe et sans vaccin.

Plus tôt mercredi, le président américain a tweeté sur le nombre de tests de coronavirus effectués aux États-Unis, le qualifiant de “de loin le plus large au monde”.

Ses propos interviennent alors que les Etats-Unis sont de loin le pays le plus durement touché par la pandémie, à la fois en termes du nombre d’infections qui totalisent 1.681.793 cas et des décès qui s’élèvent à 98.933, selon le décompte de l’université Johns Hopkins jusqu’à mercredi à 11 heures (heure de l’est des Etats-Unis).


Le pays est également en tête au niveau mondial s’agissant du nombre de rémissions, avec 384.902 cas, selon la même source.

Mardi, les Etats-Unis ont signalé 18.611 nouveaux cas confirmés et 693 décès, selon l’université qui constitue une référence mondiale dans le suivi de la pandémie.