Covid-19: Le candidat-vaccin Johnson & Johnson commence ses essais en phase 3 aux Etats-Unis

vaccin

Johnson & Johnson a annoncé mercredi avoir commencé les essais en phase 3 de son vaccin potentiel contre le coronavirus, ce qui en fait le quatrième vaccin potentiel à ce stade avancé aux États-Unis.

Bien que le vaccin Johnson & Johnson soit en retard derrière Pfizer, Moderna et AstraZeneca, il présente certains avantages potentiels s’il s’avère sûr et efficace, indique-t-on auprès de la compagnie pharmaceutique. Contrairement à certains des autres vaccins potentiels, le candidat-vaccin Johnson & Johnson ne nécessite qu’une seule dose, au lieu de deux, ce qui faciliterait une campagne de vaccination. Il ne nécessite pas non plus de stockage à des températures extrêmement froides, contrairement aux autres candidats.

La société a déclaré que les premières doses pourraient être prêtes au “début de 2021” si le vaccin s’avère sûr et efficace.

L’administration Trump qui a fait d’importants investissements dans les projets de vaccin, a vanté les progrès des fabricants. “Avoir un seul vaccin candidat dans les essais de phase 3 moins d’un an après la première notification d’un virus serait une réalisation remarquable; avoir quatre candidats à ce stade est extraordinaire”, a déclaré le secrétaire à la Santé et aux Services sociaux Alex Azar.

“En constituant un portefeuille de vaccins candidats, l’opération Warp Speed maximise les chances que nous disposions de stocks substantiels d’un vaccin sûr et efficace – et peut-être de multiples options de vaccins – d’ici janvier 2021”, a-t-il dit.


Johnson & Johnson recrutera jusqu’à 60 000 volontaires sur trois continents pour les essais de phase 3, a indiqué la société.