Covid-19: Le métro de New York confronté à un déficit de 16 milliards de dollars

métro

Durement impacté par la pandémie du Covid-19 qui a paralysé New York pendant des mois, le métro de cette métropole de plus de 8,5 millions d’habitants est aujourd’hui confronté à un déficit budgétaire de 16 milliards de dollars, au risque d’impacter sensiblement la qualité et la fréquence de ses services.

Face à cette crise financière, décrite comme l’une des plus graves de l’histoire du métro de la ville, l’agence de gestion des transports publics de New York (MTA) prépare des mesures drastiques pour restaurer ses finances avec des répercussions parfois à long terme.

Selon les médias locaux, ces mesures comprennent des réductions de service et des employés, le report des améliorations d’infrastructure prévues, ainsi qu’une hausse des tarifs.

Avec des prévisions montrant un déficit budgétaire abyssal de 16,2 milliards de dollars jusqu’en 2024, les dirigeants de la MTA affirment qu’au moins certaines de ces réductions sont inévitables alors que le réseau fait face à l’impact dévastateur de la pandémie de coronavirus. Le budget biennal de l’agence pour 2020-2021 s’élevait à 34,5 milliards de dollars.

Depuis le début de la pandémie en mars dernier à New York, le métro a été déserté par la grande majorité des usagers, qui optent désormais pour d’autres moyens de transport, notamment le bus, mais aussi le vélo, alors qu’une bonne partie des Newyorkais continuent de travailler de chez eux.


En avril dernier, la fréquentation du métro avait chuté de plus de 90 pc, et des dizaines d’employés du système de transport sous-terrain de la ville ont succombé à la Covid-19.