A LA UNECoronavirus

Covid-19: le programme de vaccination commence à porter ses fruits en Angleterre

Le programme de vaccination en Angleterre commence à porter ses fruits, a annoncé mardi l’Office britannique des statistiques nationales (ONS), soulignant qu’il était désormais possible de détecter des anticorps contre le nouveau coronavirus dans le sang des personnes âgées de plus de 80 ans ayant bénéficié d’une première dose d’un vaccin anti-Covid-19.

En Angleterre, 41% des personnes âgées de 80 ans ont développé actuellement des anticorps, contre 26% il y a deux semaines, cela est dû “au taux de vaccination élevé dans ce groupe d’âge”, selon l’ONS.

Il faut au moins deux ou trois semaines pour développer une immunité contre le virus. Avant le lancement de la campagne de vaccination massive en Angleterre, les catégories les plus jeunes, surtout celles âgées entre 16 et 24 ans ont été plus susceptibles de développe des anticorps.

L’ONS estime par ailleurs que les vaccins administrés aux personnes plus âgées ont permis à ces tranches d’âges de booster leur immunité contre la Covid-19.

Toutefois, la détection des anticorps est restée plus élevée chez les jeunes dans les trois autres nations du Royaume Uni (Ecosse, Pays de Galles et Irlande du Nord), qui n’ont vacciné qu’une petite proportion de leurs personnes âgées, selon l’ONS.

Pays le plus endeuillé d’Europe avec plus de 117.000 décès dus à la pandémie, le Royaume-Uni est actuellement soumis à un strict confinement après avoir subi une flambée des contaminations attribuée à un nouveau variant de Covid-19, ultra-contagieux repéré pour la première fois au sud de l’Angleterre.

Après avoir tenu l’objectif ambitieux d’offrir avant la mi-février un vaccin aux quatre premières catégories de personnes les plus vulnérables dont les personnes âgées de plus de 70 ans et le personnel soignant, soit 15 millions de personnes, le programme de vaccination s’élargit aux groupes situés entre 65 et 69 ans.

Avec la chute du nombre de contaminations et des hospitalisations, cette bonne nouvelle fait espérer aux Britanniques une fin rapide du confinement imposé début janvier et, plus largement, des mesures restrictives qu’ils subissent depuis des mois.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page