Covid-19: le sultanat d’Oman commence à vacciner

sultanat d'Oman

Le sultanat d’Oman a lancé dimanche sa campagne de vaccination contre le Covid-19, deux jours avant la levée de la fermeture de ses frontières en raison de l’apparition d’un variant du coronavirus.

Oman, qui a reçu des vaccins Pfizer BioNTech, est le dernier pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG) qui entreprend un campagne de vaccination.

Le CCG comprend également l’Arabie saoudite, Bahreïn, les Emirats arabes unis, le Qatar et le Koweït.

“La priorité est sans aucun doute les personnes en première ligne (dans le secteur de la Santé, ndlr) ainsi que celles qui sont vulnérables”, a déclaré le ministre de la santé, Ahmed Al-Saïdi, à des journalistes dans une clinique de la capitale Mascate.

Le ministère de la Santé a annoncé récemment son intention de vacciner, par étapes, 60% de la population de ce pays de quelque cinq millions d’habitants.


Le sultanat a recensé plus de 128.000 cas, dont 1.495 décès, soit le bilan le plus important de la région après celui de l’Arabie saoudite où 6.170 personnes ont succombé au virus.

Oman a annoncé par ailleurs dimanche la levée des suspensions de vols en provenance notamment du Royaume-Uni et de la fermeture de ses ports et de ses frontières terrestres appliquées depuis le 22 décembre en raison de l’apparition d’un variant du coronavirus.

( Avec AFP )