Covid-19: L’envoyé de l’ONU pour l’éducation alerte sur le risque d’une génération privée de scolarité et d’opportunités

l'éducation

L’envoyé spécial de l’ONU pour l’éducation mondiale, Gordon Brown, a appelé à une action urgente pour faire face à la pandémie de la covid-19 qui, en plus de son impact économique considérable, risque de mettre en péril les opportunités d’éducation pour des millions d’enfants les plus pauvres et les plus vulnérables.

“Si les gouvernements et les organisations multilatérales n’interviennent pas immédiatement, les dommages causés aujourd’hui se feront sentir pendant des décennies”, a prévenu M. Brown dans une lettre envoyée au nom de 280 dirigeants de tous horizons.

Adressée aux membres du G20, à la Banque mondiale, au Fonds monétaire international (FMI) et à d’autres instances, la missive a averti qu’il existe un réel danger que la crise sanitaire crée une génération Covid qui aura perdu sa scolarité et aux opportunités définitivement endommagées.

Une préoccupation immédiate est le sort d’environ 30 millions d’enfants qui, selon l’UNESCO, pourraient ne jamais retourner à l’école, a-t-il dans ce message relayé par le porte-parole de l’ONU à New York.

M. Brown et les dirigeants qui ont signé la lettre appellent les institutions financières internationales et régionales ainsi que tous les pays à reconnaître l’ampleur de la crise et à soutenir les initiatives visant à permettre un rattrapage, plaidant la reprise des progrès vers la mise en œuvre des objectifs de développement durable liés à l’éducation. Les initiatives proposées comprennent un engagement, signé par chaque pays, de protéger les dépenses d’éducation de première ligne, une augmentation de l’aide internationale à l’éducation et un financement du FMI.