A LA UNECoronavirusEconomie

Covid-19: Les assureurs limitent la casse

Chahuté par la crise sanitaire, le secteur des assurances a été exposé, par la nature de son activité, à de nouveaux risques systémiques et à des pertes colossales subies par diverses parties prenantes. Face aux nouvelles exigences dues aux conséquences de la pandémie, le secteur a su se réinventer, à travers une série de mesures visant à rétablir la confiance entre assurés et assureurs, tout en misant sur le rôle social de l’assurance.

Au Maroc, les mesures entreprises par les compagnies d’assurance et de réassurance ont été multiples, dont notamment la contribution de plusieurs compagnies d’assurances au fonds Covid-19, et l’application de rabais sur les primes d’assurance automobile pendant la période de confinement.

Dans une étude intitulée « le secteur de l’assurance face au Covid-19 », le cabinet Grant Thornton estime que « malgré l’ampleur des effets de cette crise sans précédent, le secteur de l’assurance au Maroc reste solide et continue de couvrir l’exigence de marge de solvabilité ».

En effet, le chiffre d’affaires du secteur s’est établi à 27,32 milliards de dirhams (MMDH), à fin juin 2020 contre 26,11 MMDH une année auparavant , soit une hausse de 4,6 % par rapport à la même période en 2019, selon le rapport semestriel de l’Autorité de contrôle des assurances et de la prévoyance sociale (Acaps).

Même avec un chiffre d’affaires en hausse, le résultat net du secteur des assurances et de la réassurance a été déficitaire, chutant de 2,6 MMDH fin juin 2019, à 2,1 MMDH à fin juin 2020, soit une baisse de 21,9 %, souligne l’Acaps.

Le régulateur, dont le rôle est de veiller au bon fonctionnement des compagnies et à la préservation des droits des assurés, fait savoir que les compagnies d’assurances ont fait face, durant le 1er semestre 2020 à « une conjoncture économique difficile ».

D’après l’étude du cabinet Grant Thornton, la chute des marchés financiers, les difficultés rencontrées par leurs clients et, dans certaines branches, une forte dérive prévisible de la sinistralité, sont susceptibles d’ »avoir un impact majeur sur le bilan des assureurs mais aussi sur leur compte d’exploitation ».

C’est dans cet esprit que l’Acaps a imposé une série de mesures prudentielles, en vue d’accompagner et de garantir le bon fonctionnement du secteur des assurances, limiter l’impact de la crise sur les assureurs, tout en leur permettant de continuer à honorer leurs engagements vis-à-vis des assurés.

Parmi ces mesures, l’Autorité de contrôle a consenti à l’étalement sur deux exercices de la dotation à constater cette année au titre de la provision pour risque d’exigibilité, en plus de l’assouplissement des règles de provisionnement relatives à la dépréciation des placements, ainsi que la provision pour créances et primes impayées et la provision pour dépréciation des créances envers les intermédiaires et les assurés.

Ces mesures, qui veillent également à renforcer la résilience du secteur face aux chocs causés par la situation actuelle et à protéger les assurés et bénéficiaires de contrats d’assurances portent également sur la préservation des fonds propres des sociétés, en fixant le plafond distribuable des dividendes à 30% du résultat net.

D’autre part, et afin de soulager les assurés, le secteur s’est réinventé en incluant dans les contrats d’assurance « Santé » les actes et frais médicaux et pharmaceutiques liés au Covid-19. De même, les contrats « Accident du Travail » couvrent également le télétravail dès lors qu’il est autorisé par l’employeur à l’exclusion des accidents ménagers.

Parallèlement, et au même titre qu’au Maroc, les secteurs d’assurances dans d’autres pays ont su faire preuve de résilience grâce à des mesures d’assouplissement accommodantes. Le cabinet Grant Thornton fait savoir qu’en France comme au Royaume Uni, la distribution des dividendes a été reportée jusqu’au mois d’octobre 2020. D’autres mesures visant le prolongement du délai d’encaissement des primes ont été adoptées en Suisse et en Belgique. Quant au délai d’indemnisation, il a été réduit en Suisse, au Royaume Uni, en Chine et en Inde.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page