Covid-19 : Les décisions du gouvernement concernant le Ramadan éviteront au Maroc la troisième vague qui déferle sur l’Europe

ramadan

Les décisions prises par le gouvernement concernant le mois sacré de Ramadan, notamment l’interdiction des déplacements nocturnes, contribueront à éviter au Royaume la troisième vague du Covid-19 qui déferle sur l’Europe, et qui s’est révélée “forte, virulente et avec une vitesse de propagation rapide”, a estimé mercredi le médecin et chercheur en politiques et systèmes de santé, Tayeb Hamdi.

Ces décisions interviennent dans le sillage de l’augmentation des nouveaux cas positifs et cas sévères ou critiques relatifs au coronavirus, depuis deux semaines au niveau national, surtout à Casablanca et dans les grandes villes, a relevé M. Hamdi dans une déclaration à la MAP.

Le chercheur a souligné que cette augmentation reflète clairement la propagation de la pandémie et l’inquiétude concernant la situation épidémiologique au niveau du Royaume, notant que Casablanca enregistre à elle seule 12% des cas positifs au niveau national, et 70% respectivement des nouveaux cas et des cas en réanimation.

Ces données inquiétantes soulignent la nécessité de prendre toutes les mesures pour faire face à la propagation du coronavirus et de ses variants, plus graves et plus contagieux, a-t-il dit. A cet égard, M. Hamdi a exhorté les citoyens à continuer de respecter strictement les mesures de prévention et les gestes barrières (port de masque, distanciation sociale et lavage fréquent des mains…), pour renforcer les importants acquis enregistrés par le Maroc dans la lutte contre cette pandémie et ainsi permettre un retour progressif à la vie normale.

Il est a rappelé que le gouvernement a décidé mercredi l’interdiction des déplacements nocturnes à l’échelle nationale de 20H00 à 06H00, à compter du 1er Ramadan 1442 de l’Hégire, sauf pour les cas exceptionnels, avec le maintien des différentes mesures préventives annoncées précédemment.


Le gouvernement a précisé dans un communiqué que cette décision “intervient sur la base des recommandations de la Commission scientifique et technique au sujet de la nécessité de poursuivre la mise en œuvre des mesures nécessaires visant à lutter contre la propagation du nouveau coronavirus (Covid-19), essentiellement avec l’apparition de nouveaux variants dans le pays.

Elle s’inscrit également dans le cadre du renforcement des mesures de précaution prises pour préserver la santé des citoyennes et des citoyens, tient compte de la forte mobilité qui caractérise le tissu social marocain pendant le Ramadan et émane du souci que ce mois béni se déroule dans des conditions de santé appropriées, à la mesure de sa grande symbolique religieuse, a-t-on ajouté.

( Avec MAP )