Covid-19: Les États-Unis devraient tripler les tests avant de lever les restrictions

tests

Alors que certains gouverneurs envisagent d’assouplir les restrictions de distanciation sociale, de nouvelles estimations de chercheurs de l’Université de Harvard suggèrent que les États-Unis ne peuvent pas rouvrir en toute sécurité à moins de tripler le nombre de tests de coronavirus qu’ils administrent actuellement au cours du mois prochain.

Une moyenne de 146.000 personnes par jour ont été testées pour le coronavirus à l’échelle nationale jusqu’à présent ce mois-ci, selon le COVID Tracking Project, qui a fait état vendredi de 3,6 millions de tests au total à travers le pays.

Pour rouvrir les États-Unis d’ici la mi-mai, le nombre de tests quotidiens effectués d’ici là devrait être de 500.000 à 700.000, selon les estimations de Harvard.

Ce niveau de test est nécessaire pour identifier la majorité des personnes infectées et les isoler de celles en bonne santé, selon les chercheurs.

Environ 20% des personnes testées jusqu’à présent étaient positives pour le virus, un taux qui, selon les chercheurs, est trop élevé.


Si vous avez un taux positif très élevé, cela signifie qu’il y a probablement un bon nombre de personnes atteintes de la maladie que vous n’avez pas testées“, a déclaré Ashish Jha, directeur du Harvard Global Health Institute. “Vous devriez faire baisser le taux positif, car l’élément fondamental pour maintenir notre économie ouverte est de s’assurer que vous identifiez autant de personnes infectées que possible et que vous les isolez“, a-t-elle ajouté, citée par le New York Times.

Les chercheurs relèvent que l’extension du nombre de tests pourrait réduire le taux à 10%, ce qui est le taux maximal recommandé par l’Organisation mondiale de la santé. En Allemagne, ce chiffre est de 7% et en Corée du Sud, il est plus proche de 3%.

Le taux de tests et les résultats positifs varient selon les États, mais la plupart doivent administrer davantage de tests pour atteindre le niveau suggéré par les chercheurs – un minimum d’environ 152 tests pour 100.000 personnes par jour.