Covid-19: les mesures de soutien lancées par le Maroc mises en avant lors de la Conférence ministérielle MENA/OCDE

Mesures

Les mesures de soutien lancés par le Maroc en faveur des populations vulnérables, notamment les jeunes, dans le contexte de la pandémie du Covid-19, ont été mises en avant, jeudi lors de la Conférence ministérielle MENA-OCDE, tenue en mode virtuel.

Intervenant lors de la deuxième session de cette Conférence ministérielle destinée à réfléchir à la conception d’une feuille de route pour la relance économique post-Covid dans la région MENA, le ministre de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, Othman El Ferdaous, a souligné les différentes initiatives mises en place, sous les hautes directives de SM le Roi Mohammed VI, en vue de venir en aide aux populations fragilisées par la pandémie de Covid-19 dans la perspective d’une relance post-pandémique.

Le ministre est revenu, lors de cette session tenue sous le thème “Des politiques centrées autour des personnes pour une relance plus résiliente et inclusive”, sur cinq points essentiels de la stratégie marocaine, à commencer par la solidarité à travers le lancement par le Souverain d’un plan annuel de 5 milliards d’euros pour généraliser la protection sociale à l’ensemble des Marocains, faisant observer que ce montant représente 5 points du PIB par an consacrés à la solidarité.

Pour ce qui est du chômage des jeunes pendant la crise, le ministre a fait savoir que les entreprises qui recruteront des jeunes de moins de 25 ans dans leur premier accès au marché du travail bénéficieront d’une exemption fiscale complète sur trois ans, soulignant qu’il s’agit là d’une initiative inédite dans le Royaume.

Le ministre est revenu aussi sur le programme “Intelaka” pour l’entrepreneuriat qui vise à donner une forte impulsion au financement bancaire des auto-entrepreneurs, TPE et petites entreprises exportatrices, soulignant que ce programme prévoit la mobilisation de 750 millions d’euros sur trois ans.


M. El Ferdaous a également relevé que 500 centres pour les jeunes seront connectés à la fibre optique haut débit dans l’objectif de renforcer la capacité des jeunes à s’autoformer à participer aux e-sports ou à rechercher des emplois sur la toile.

Le ministre a en outre relevé que le Maroc, qui place les jeunes au cœur de ses priorités, étend le réseau des crèches aux enfants de moins de trois ans afin de permettre aux femmes d’accroître leur participation au marché du travail, soulignant l’importance de la résilience et de l’innovation dans le financement de ces projets dans un contexte marqué par la raréfaction des ressources.

La conférence ministérielle MENA-OCDE, qui se tient sous le thème “concevoir une feuille de route pour la relance dans la région MENA”, se concentre sur l’examen des politiques qui favorisent une croissance inclusive et la résilience, des programmes de relance et un soutien multilatéral aux politiques nationales.

Elle a été ouverte par le Secrétaire général de l’OCDE, Angel Gurria et le ministre italien des Affaires étrangères Luigi Di Maio, dont le pays co-préside avec l’Union européenne et la Tunisie, l’initiative Gouvernance et compétitivité pour le développement MENA-OCDE.


La Conférence se décline en deux principaux panels. Le premier est axée sur la gouvernance des investissements de demain dans la région MENA pour un nouveau modèle de croissance et une reprise post-COVID-19. Alors que le second discute des politiques centrées autour des personnes pour une relance plus résiliente et plus inclusive.

La Conférence, qui aboutira à une Déclaration ministérielle sur la voie à suivre pour la relance économique dans la région MENA, a été précédée mardi et mercredi du Sommet gouvernements-entreprises MENA-OCDE auquel avait pris part la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM).

( Avec MAP )