Covid-19 : Les renseignements américains ont-ils lancé une alerte en novembre ?

Trump

Il y a quelques jours, le média américain ABC News déclarait que la Maison Blanche était au courant, dès le mois de novembre, de l’imminence de la crise du Covid-19. Aujourd’hui, ce sont les médias israéliens qui affirment, à leur tour, qu’Israël a été informé de l’épidémie en cours à Wuhan, à la même période.

Israël, l’OTAN et la Maison Blanche, ont-ils été informés en novembre ?
Alors que la maladie a été signalée, officiellement, pour la première fois, à Wuhan fin décembre, selon les médias israéliens, Channel 12 et i24news, les renseignements américains auraient rédigé un document classifié qu’ils auraient transmis à l’OTAN et à Israël, pour alerter de l’imminence de l’épidémie en Chine, en novembre. Toujours selon la presse israélienne, « ils auraient contacté le ministère de la Santé israélien, mais rien n’aurait été fait à ce moment-là».

Si ni l’OTAN ni Israël n’ont pour l’heure confirmé ces rumeurs, il convient de rappeler que quelques jours auparavant, la chaîne américaine ABC News déclarait que la Maison Blanche était au courant, dès novembre, du cataclysme. Ces informations auraient été collectées à travers des analyses réseau et communication et des images satellites. La presse israélienne ignore néanmoins s’il s’agit du même document qui a été transmis à la Maison Blanche et à Israël.

Selon certaines sources, la menace n’aurait pas été prise au sérieux par Washington et aurait été jugée comme étant un dossier « non-prioritaire », tandis que ABC News a avancé que cet avertissement n’aurait atterri entre les mains du président Trump qu’en janvier, retardant ainsi le traitement de l’information.

Ces premières notifications auraient été transmises via un rapport du National Centre for Medical Intelligence de l’armée, une agence relevant du Département de la Défense et ayant pour objectif de surveiller les événements sanitaires pouvant menacer les civils et les militaires américains.


Le démenti du Pentagone
Alors que les sources semblent se contredire sur certains points, le Pentagone a lui, formellement démenti les propos d’ABC News, il y a quelques jours.  “En principe, le NCMI ne commente pas des questions spécifiques au renseignement. Cependant, par souci de transparence et dans les circonstances spécifiques à cette crise de Santé publique (…) nous pouvons confirmer que ce rapport n’existe pas.”

Le Conseil de sécurité national et la Maison Blanche se sont, de leur côté, refusés à un commentaire d’après le média RTS.