Covid-19: l’Espagne développe ses capacités de détection et traitement des malades

L'Espagne

L’Espagne a développé ses capacités de détection, de diagnostic, de traitement et d’isolement des malades du Covid-19, a souligné, mercredi, le directeur du Centre de coordination des alertes et urgences sanitaires au ministère de la Santé, Fernando Simón.

Cette capacité nous permet de commencer à réfléchir à l’assouplissement des mesures de contrôle de la pandémie“, a précisé M. Simon, lors de la conférence de presse quotidienne tenue à l’issue de la réunion du comité de gestion technique du coronavirus, citant à cet égard l’autorisation de sorties “limitées” des enfants de moins de 14 ans à partir de dimanche prochain.

Le responsable a fait savoir que le nombre des cas de contamination au nouveau coronavirus a atteint 208.389, en hausse de 2% en 24 heures, notant que près de la moitié des nouveaux cas ont été détectés grâce à des tests sérologiques, ce qui indique que l’évolution de l’épidémie est “correcte“.

Quant au nombre de morts qui a atteint un léger rebond de 435 en 24H, portant à 21.717 victimes le nombre total de décès depuis l’apparition du virus, M. Simon a affirmé que les données montrent une évolution “plus favorable” cette semaine par rapport à la semaine précédente, bien qu’il ait reconnu qu’il existe toujours un nombre “important” de décès dus au Covid-19.

Le responsable a, par ailleurs, souligné l’importance de sensibiliser les citoyens à la nécessité de prendre le moins de risques possible et d’adapter leurs comportements aux mesures restrictives imposées pour lutter contre le Covid-19.


Intervenant devant le Congrès des députés (Chambre basse du Parlement), le chef du gouvernement, Pedro Sanchez, a assuré que “la désescalade va être lente et progressive, car elle doit être sûre“.

“Le confinement ne sera levé que lorsque nous y serons préparés, car nous n’allons courir aucun risque”, a-t-il insisté.

L’Espagne est entrée le 14 avril dans son deuxième mois de confinement prévu jusqu’au 26 courant.

Le Conseil des ministres a adopté la veille la demande de prolongation de l’état d’alerte dans le pays de quinze jours supplémentaires, soit jusqu’au 9 mai inclus, une mesure qui est soumise ce mercredi au Congrès des députés pour approbation.