Covid-19: L’état d’urgence offre un cadre juridique permettant à l’exécutif de prendre des mesures exceptionnelles

L'état d'urgence

L’état d’urgence sanitaire offre un cadre juridique permettant à l’exécutif d’entreprendre des mesures exceptionnelles pour endiguer les répercussions de la pandémie du nouveau Coronavirus “Covid-19”, a affirmé le ministre de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, porte-parole du gouvernement, Saaid Amzazi.

Parmi les mesures les plus importantes, le ministre a cité dans une déclaration à la MAP, l’interdiction des rassemblements, la suspension des étude en présentiel, la fermeture des frontières terrestres, aériennes et maritimes, la restriction de la mobilité inter-villes, les mesures préventives comme la distanciation physique et le port obligatoire du masque.

Il a également évoqué le confinement sanitaire, c’est à dire l’obligation de rester chez soi et de ne sortir qu’en cas de nécessité avec présentation d’une autorisation préalable.

Dans ce contexte, a expliqué M. Amzazi, une batterie de mesures a été adoptée dans le souci de préserver la santé et la sécurité des citoyens, lesquelles mesures ont porté leur fruit et permis au Maroc de se positionner en modèle à l’échelle régionale et internationale. Le Royaume a su contrôler en grande partie l’épidémie, mais à des niveaux différenciés d’une région à l’autre et selon les provinces.

Le ministre a rappelé que, dans le cadre des efforts du gouvernement pour éclairer l’opinion publique nationale au sujet des démarches adoptées, le Maroc a pris une série de mesures préventives pour la protection de tous les citoyens grâce aux directives clairvoyantes et proactives de SM le Roi Mohammed VI. En outre, le gouvernement a été en mesure de gérer cette conjoncture exceptionnelle dans un climat empreint d’harmonie et de coordination avec les différents départements ministériels.


Sur le même registre, M. Amzazi a salué l’esprit de mobilisation collective et l’adhésion de toutes les composantes de la société aux mesures entreprises, ainsi que l’engagement de tous les citoyens à respecter le confinement sanitaire, ce qui a permis au Royaume d’éviter le pire.

En dépit des efforts de tout le monde, a-t-il relevé, la situation épidémiologique nécessite toujours davantage de veille et de vigilance.

“Nous sommes au-devant d’une nouvelle étape fondée sur une approche progressive à même de nous permettre d’aller au-delà de cette conjoncture difficile, animés du même sens de responsabilité, de la même fermeté résolue et de la même solidarité inconditionnelle”, a-t-il poursuivi.

C’est dans cette optique, a-t-il rappelé, que le gouvernement a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 10 juillet prochain, une mesure qu’il avait instaurée le 20 mars dernier.