A LA UNEEconomie

Covid-19 : L’immigration au Canada en recul à cause des restrictions mises en place aux frontières

En raison des restrictions mises en place aux frontières, l’immigration au Canada a reculé de 60% impactant son économie tributaire de la main d’œuvre étrangère.
Le Canada a accueilli 40.069 immigrants au troisième trimestre de 2020, en baisse de 61,4 % par rapport à la même période en 2019. Il a enregistré également une chute nette record de près de 66.000 résidents non permanents, selon une récente étude de Statistiques Canada. « Il s’agit de la deuxième fois seulement que le bilan total de la migration internationale était négatif au cours de n’importe quel trimestre depuis le troisième trimestre de 1971 », souligne l’organisme canadien de statistique.
Les restrictions imposées pour endiguer la propagation de la Covid-19, l’augmentation du chômage partout dans le monde et la pénurie de la main d’œuvre ont eu des effets négatifs sur la croissance du Canada cette année. Les étudiants internationaux arrivent habituellement en grand nombre au Canada au cours du troisième trimestre de l’année, mais une grande partie d’entre eux n’a pas été en mesure de le faire en 2020 en raison des restrictions mises en place aux frontières.
L’arrêt initial généralisé de l’activité économique lié à la COVID-19, en avril, a touché directement 5,5 millions de travailleurs canadiens, y compris 3,0 millions de personnes qui ont perdu leur emploi, selon une enquête de Statistiques Canada sur la population active. En novembre, le chiffre s’est établi à 1,0 million, et comprenait une baisse de l’emploi de 574 000 (-3,0 %), depuis février et une augmentation de 448 000 (+55,5 %) du nombre des Canadiens qui étaient en emploi, mais qui ont travaillé moins de la moitié de leurs heures habituelles.
Le monde continue de subir les effets négatifs des mesures de santé publique nouvelles et existantes, imposées à cause de la gravité de la crise induite par la Covid-19.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page