COVID-19 : L’ONU annonce un plan pour faire face aux conséquences socio-économiques

Antonio Guterres- ONU

Le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a présenté mardi un plan pour faire face aux conséquences socio-économiques potentiellement dévastatrices de la pandémie de COVID-19 à travers le monde et a annoncé un fonds mondial pour soutenir les pays à revenu faible et intermédiaire.

“Le COVID-19 est le plus grand test auquel nous avons été confrontés ensemble depuis la création des Nations-Unies”, a déclaré M. Guterres lors d’une visio-conférence pour présenter ce plan d’action.

“Cette crise humaine exige une action politique coordonnée, décisive, inclusive et innovante de la part des principales économies du monde – et un soutien financier et technique maximal aux personnes et aux pays les plus pauvres et les plus vulnérables”, a-t-il souligné.

Selon un nouveau rapport de l’ONU intitulé “Responsabilité partagée, solidarité mondiale : répondre aux conséquences socio-économiques du Covid-19”, les effets potentiels de la pandémie à plus long terme sur l’économie mondiale et sur l’économie de chaque pays “sont désastreux”.

Par conséquent, le chef de l’ONU appelle “chacun à agir ensemble pour faire face à ces conséquences et atténuer le coup porté aux populations”.


Le rapport décrit la vitesse et l’ampleur de la pandémie, la gravité des cas et les perturbations provoquées aux niveaux économique et social.

L’étude des Nations-Unies est publiée après que le Fonds monétaire international (FMI) ait annoncé que le monde était entré dans une récession semblable à celle de 2009, voire plus grave. Le rapport appelle à une réponse multilatérale à grande échelle, coordonnée et globale représentant au moins 10% du PIB mondial.

Le système des Nations Unies et son réseau mondial de bureaux régionaux, sous-régionaux et d’équipes de pays travaillant pour la paix, les droits de l’homme, le développement durable et l’action humanitaire, soutiendront tous les gouvernements et partenaires à travers la réponse et le relèvement.

À cette fin, le Secrétaire général a créé un fonds dédié à la réponse au COVID-19 et au relèvement pour soutenir les efforts dans les pays à revenu faible ou intermédiaire.