A LA UNECoronavirus

Covid-19: l’UNESCO tire la sonnette d’alarme sur la situation des musées

Un nouveau rapport réalisé par l’UNESCO a dressé un bilan alarmant de la situation de 104.000 musées face à la pandémie, confirmant leur fragilité après un an de crise sanitaire.

En 2020, les musées ont été fermés 155 jours en moyenne et nombre d’entre eux ont subi de nouvelles fermetures depuis le début de l’année, ce qui a entraîné une diminution de 70% de leur fréquentation et une chute des recettes de 40 à 60% en moyenne par rapport aux résultats de 2019, selon ce rapport réalisé sur la base des données fournies par 87 États membres de l’UNESCO dans le cadre d’une enquête en ligne menée en mars dernier.

Malgré les mesures mises en place (campagnes de sensibilisation ou protocoles de sécurité renforcés), décrites dans ce rapport, les subventions publiques ont diminué pour près de la moitié des musées des États ayant répondu à cette question, parfois drastiquement, puisque ces coupes peuvent atteindre 40% du montant des subventions d’avant la pandémie, ajoute l’organisation onusienne dans communiqué.

Cette tendance a de quoi alarmer. Non seulement parce que les fermetures prolongées, la baisse vertigineuse des fréquentations et des recettes pèsent sur l’organisation du secteur muséal, en rendant aussi plus difficile les mesures de conservation ou de sécurité des établissements tout comme les relations avec le public et les populations avoisinantes ; mais aussi parce que les musées, rappellent les auteurs du rapport, jouent un rôle essentiel dans la vie économique et sociale et dans le relèvement post-COVID.

Des recommandations sont également formulées dans ce rapport, comme la mise en place d’une politique numérique d’envergure pour l’inventaire des collections, ou des mesures pour appuyer l’éducation, la recherche ou encore la formation, relève le communiqué.

Comme agence des Nations Unies spécialisée dans la culture, l’UNESCO s’engage également à accompagner les États membres et les institutions muséales dans cette transformation et fournira un cadre de référence tout en favorisant la coopération internationale, note-on.

« La place que nous réservons aux musées dans les politiques de relèvement face à la pandémie dit beaucoup des valeurs que nous souhaitons mettre en avant, comme société », a déclaré la Directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay, citée dans le communiqué.

« Au milieu de la crise, il ne faut pas perdre de vue ce socle fondamental : l’accès à la culture, la conservation de notre patrimoine commun, dans toute sa diversité. Les États ont un rôle essentiel à jouer pour soutenir les musées dans cette période difficile, à travers une politique culturelle ambitieuse, pour non seulement garantir leur survie mais les préparer à l’avenir», a-t-elle précisé.

Ce rapport fait suite au premier rapport mondial publié en mai 2020 et intitulé « Les musées dans le monde face à la pandémie de COVID-19 ». Il entre dans les efforts continus de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture visant à préserver, promouvoir et aider les musées, sur la base de la Recommandation UNESCO de 2015 sur les musées, à l’instar du récent débat « Réflexions sur le futur des musées » ou du Forum de haut niveau pour les musées dont la deuxième édition aura lieu en septembre prochain.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page