Covid-19: Ottawa envisage d’offrir un congé de maladie rémunéré à tous les travailleurs

Justin Trudeau

L’exécutif canadien envisage d’offrir un minimum de dix jours de congé de maladie rémunéré par année pour l’ensemble des travailleurs, a-t-on annoncé lundi de source officielle.

Lors de son point de presse quotidien, le Premier ministre Justin Trudeau a affirmé que des discussions sont en cours à ce sujet avec les provinces pour accorder un tel congé dans le souci d’éviter que des gens se rendent au travail avec des symptômes de Covid-19.

“Personne ne devrait avoir à choisir entre un congé de maladie et le paiement de ses factures”, a lancé le chef du gouvernement, soulignant la disposition d’Ottawa à travailler avec les provinces pour mettre en place un système de congé maladie “puisqu’il s’agit d’une compétence partagée”.

“L’objectif est très clair : on ne veut pas que les gens se sentent forcés d’aller travailler s’ils ont des symptômes de Covid-19”, a-t-il insisté.

Cette annonce représente aussi une réponse à une demande du Nouveau Parti démocratique (NPD) en contrepartie du soutien à la motion de l’exécutif libéral visant à prolonger la période pendant laquelle le Parlement siège en “mode pandémie”.


L’exécutif propose de tenir quatre réunions par semaine jusqu’au 17 juin avec une formule hybride, où un petit nombre d’élus se présenteraient en personne tandis que d’autres assisteraient aux séances par vidéoconférence.

La motion propose également de tenir quatre séances en juillet et en août, chacune avec une période de questions qui permettrait aux députés d’interagir avec les ministres sur des sujets sans rapport à la pandémie. Cette proposition constitue un point de divergence entre le gouvernement et le parti conservateur, principale formation de l’opposition.

En avril, les parlementaires canadiens ont convenu de siéger virtuellement deux fois par semaine et une seule fois en personne en format restreint. Cette motion prend toutefois fin lundi.