Covid-19: Plus de 13.000 cas parmi les élèves et les cadres pédagogiques

Un total de 13.619 cas d’infection à la Covid-19 ont été recensés dans les rangs des élèves et des cadres pédagogiques, techniques et administratifs, a indiqué lundi à Rabat le ministre de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Saaïd Amzazi.

En réponse à une question centrale autour du “déroulement de l’année scolaire dans le contexte de Covid-19” à la Chambre des représentants, M. Amzazi a souligné que le taux d’infection ne dépasse pas 0,06% parmi les élèves et 3% parmi les cadres éducatifs, administratifs et techniques.

Après avoir rappelé les mesures entreprises par son département en vue d’atténuer l’impact de la pandémie sur les plans éducatif et sanitaire, il a relevé que le nombre des établissements scolaires fermés depuis le début de l’année scolaire a atteint 468, dont 107 écoles privées, accueillant 270.000 élèves.

Pour ne pas entraver le processus de réforme éducatif, le ministère a poursuivi la mise en œuvre de la loi-cadre de l’éducation et de la formation en dépit des contraintes de la conjoncture actuelle, a fait observer le responsable gouvernemental, notant que l’État a entrepris les mesures législatives, réglementaires, administratives et financières nécessaires pour donner corps aux objectifs escomptés.


S’agissant des mesures d’ordre législatif, le ministre a indiqué que son département se penche sur l’élaboration d’un plan législatif et réglementaire, composé de 81 textes de loi et documents de référence, dont 21 programmés durant la première année de ce projet.

M. Amzazi a dans ce sens estimé que le défi central consiste à mettre en place une couverture financière suffisante pour mettre en œuvre les dispositions de la réforme dans les délais impartis, étant donné que le budget de l’État demeure incapable de supporter seul le fardeau financier de la réforme en ces circonstances difficiles, marquées par les répercussions économiques de la pandémie de Covid-19. Cette situation, a-t-il dit,,nécessite de diversifier les sources de financement, de consolider la solidarité nationale et de renforcer les ressources du fonds dédié à la promotion du système d’éducation, de formation et de recherche scientifique.

En ce qui concerne les mesures administratives et de gestion, M. Amzazi a expliqué que son département avait pris, au cours des trois derniers mois, dans le cadre d’un calendrier de travail intensif conformément à une feuille de route bien définie, une série de mesures visant à accélérer la cadence des réformes et à leur donner une forte impulsion.

Ces mesures concernent, selon lui, la mise à jour du portefeuille de projets stratégiques pour mettre en œuvre les dispositions de la loi-cadre au niveau des trois secteurs du système et qui, lesquels comportent 19 projets déclinés en trois domaines : l’équité et l’égalité des chances, l’amélioration de la qualité de l’éducation et de la formation, la gouvernance du système et la mobilisation.


Le ministère s’est également attelé à l’instauration d’un système de commandement, de suivi et d’évaluation des projets pour la mise en œuvre des dispositions de la loi-cadre, et à l’adoption d’un tableau de bord national et global permettant d’assurer un suivi régulier de la réalisation des objectifs de la loi-cadre, par rapport aux objectifs fixés, aux ressources allouées, à la programmation des réalisations et à la restructuration du livret budgétaire pour 2021 en fonction des projets stratégiques, l’objectif étant d’améliorer la lisibilité budgétaire et d’avoir une approche de gestion budgétaire basée sur les objectifs et les résultats.

Il a, par ailleurs, fait savoir que les résultats définitifs du concours de recrutement des cadres des académies devront être annoncés ce lundi, soulignant que le retard dans la publication des résultats est dû à la non présentation des diplômes de réussite aux Académies.

“Il a été procédé au dépôt des diplômes auprès des académies. Ainsi, les résultats définitifs seront annoncés aujourd’hui”, a-t-il affirmé.

M. Amzazi a, d’autre part, passé en revue le bilan de mise en œuvre de la loi N° 51.17 relative au système d’éducation, de formation et de recherche scientifique pour la saison 2019-2020, indiquant que plusieurs acquis ont été réalisés sur la voie de la généralisation de l’éducation et concrétiser l’équité aux niveaux territorial et social.


Il a, dans ce contexte, expliqué que l’accent a été mis sur l’amélioration de l’enseignement préscolaire en accélérant sa généralisation et en améliorant sa qualité, relevant que lors de la saison scolaire 2019-2020, le taux de scolarisation a atteint 72,5, notant à cet égard que le ministère a veillé à l’élargissement de l’offre scolaire, professionnelle et universitaire, en réponse à la demande croissante de scolarisation et d’accès aux universités et instituts de formation.

Un total de 179 nouveaux établissements ont été créés au titre de la rentrée scolaire 2020-2021, dont 110 situés en milieu rural avec 15 nouvelles écoles communautaires, a-t-il ajouté, précisant que 11 nouveaux internats ont été mis en place, dont 90% en milieu rural.

Côté enseignement supérieur, M. Amzazi a souligné que 13 nouveaux établissements ont été ouverts en 2019-2020, faisant observer que le système de formation professionnelle sera renforcé pour l’année 2020-2021 par la création de 17 établissements et 8 internats.

Il a aussi mis l’accent sur la consolidation de la gestion des ressources humaines à travers le recrutement notamment de 15.000 enseignants cadres des académies au titre de l’année 2019-2020, pour atteindre un total de 100.000 cadres.


Pour ce qui est des projets actuels et futurs visant à promouvoir le système de formation professionnelle, le ministre a affirmé que son département œuvre à la mise en œuvre des axes de la nouvelle feuille de route pour le développement de la formation professionnelle, un projet susceptible de favoriser un saut qualitatif dans ce domaine à travers notamment la création des Cités des Métiers et des Compétences avec ouverture des premières cités en septembre 2021.

Avec MAP