Covid-19 : Pour Trump, les États-Unis sont en « bonne position »

Trump

Avec un record en termes de nombre de contaminés, les États-Unis demeurent le premier pays touché par la pandémie de Covid-19 dans le monde. Mais cela n’empêche pas le président Trump, de se montrer rassurant sur leurs performance en comparaison avec d’autres pays.

Après avoir déclaré à la Maison Blanche que le pays est en « bonne position », il poursuit sur Twitter et essaye de rassurer les Américains sur la situation du pays. Pour lui, non seulement le pays est en bonne position, mais figure parmi ceux où le taux de décès est le plus faible au monde. Avec plus de 3 millions de contaminés et près de 130.000 décès, les États-Unisse placeraient après la France, le Royaume-Uni ou encore l’Allemagne, annonce la porte-parole de la Maison Blanche, Kayleigh McEnany.

 Cette dernière a informé que le ratio entre le nombre de décès et de cas confirmés est bien en dessous de la plupart des pays notamment européens, et appuie la déclaration du président Trump, selon lequel, 99% des cas de Covid sont sans danger. Elle poursuit en défendant que le président ne tente pas de minimiser la sévérité du virus, mais qu’il ne fait que constater que le pays est passé de 2.500 décès par jour à 254 le 4 juillet 2020. Ainsi, le pic de mortalité dû à ce qu’il a rebaptisé le « Chinavirus », a largement chuté.

Par ailleurs, malgré cette pandémie qui a dévasté les plus grandes économies mondiales, Trump rassure également sur la situation économique et l’emploi du pays en déclarant que l’économie évolue bien plus que n’importe qui aurait pu l’imaginer.

L’insouciance des Américains
Alors qu’il s’agit du pays le plus touché par la pandémie, les Américains continuent de vivre dans l’insouciance, avec une situation hors de contrôle où la plupart de la population ne respecte pas les mesures restrictives. « Je suis américain et j’estime que je dois pouvoir faire ce que je veux. Je paie mes impôts, je vis libre et je veux être libre” rapporte le journal Le Monde. Malgré des hôpitaux au bord de la rupture, les Américains continuent de manifester, de sortir, et poursuivent leurs activités sans respecter les mesures de prévention, à savoir le port du masque ou la distanciation sociale.  Quant à Trump, après avoir critiqué le Centre pour le contrôle des maladies et la prévention (CDC) pour avoir été trop sévère dans ses directives, il menace de suspendre les aides fédérales aux écoles qui refusent de rouvrir à la rentrée prochaine.