Covid-19: Récession dans le secteur de l’automobile chinois

l'automobile

Le secteur de l’automobile chinois a été durement impacté sur un an en mars, soit (-41,8%) de vente, a annoncé jeudi la Fédération chinoise des constructeurs de voitures individuelles (CPCA).

Quelque 499.538 voitures particulières ont été vendues le mois dernier contre 858.131 il y a an sur cette période, a indiqué la fédération professionnelle, ajoutant qu’en février déjà, les ventes de voitures avaient reculé de 78% sur un an.

Alors que la Chine est le premier marché automobile mondial, cet effondrement reflète les difficultés rencontrées par la seconde économie mondiale au moment où le pays peine à redémarrer son activité, paralysée depuis fin janvier par la pandémie de Covid-19.

Par ailleurs, le virus a également eu de graves répercussions sur la consommation au moment où des centaines de millions de Chinois limitent leurs sorties par crainte de contamination.

Lors d’un point de presse consacré au sujet jeudi, des responsables chinois ont assuré que cette situation était “temporaire“.


Fin 2020, la Chine dépassera les États-Unis en nombre de propriétaires de voiture“, a pronostiqué Wang Bin, chargé de la consommation au ministère du Commerce.

Pour relancer la demande, Pékin a annoncé le mois dernier une prolongation pour deux ans de l’exemption de taxes à l’achat de véhicules propres.

Ces derniers représentent désormais plus de 50% des ventes totales de voitures, selon les chiffres officiels. Sur ce créneau, le constructeur chinois BYD a fait état en mars d’une baisse de 59% des ventes sur un an.