Covid-19: Situation critique aux Etats-Unis en attendant les vaccins

Etats-Unis

Alors que les vaccins anti-Covid-19 de Pfizer et Moderna attendent le feu vert des autorités de santé, les États-Unis, pays le plus touché au monde, font face à une nouvelle accélération de la contamination. Plus de 2.760 décès de plus ont été recensés mercredi, soit le nombre quotidien le plus élevé depuis le début de la pandémie.

Le nombre d’hospitalisations est également parti à la hausse avec plus de 100.000 Américains admis à l’hôpital avec des infections au coronavirus – un autre nouveau record qui dépasse le premier pic du mois d’avril. “Si vous me dites que les hospitalisations sont en hausse cette semaine, je vous dirai que dans plusieurs semaines, les décès augmenteront”, a déclaré au New York Times le Dr Jeremy Faust, médecin urgentiste au Brigham and Women’s Hospital de Boston.

Les experts de la santé s’inquiètent de l’impact de la chute des températures en hiver sur le bilan des morts qui a atteint actuellement 270.000. Ils mettent aussi en avant l’effet des déplacements en nombre lors des dernières fêtes de Thanksgiving pour prévenir contre les voyages pendant les prochaines vacances de fin d’année. Prudent, le Centre de contrôle et de prévention des maladies (CDC) des Etats-Unis se garde de toute alarmisme et insiste que l’impact de la pandémie peut être maitrisé par des mesures simples comme le port du masque.

La part des cas de contamination entraînant la mort est passée de 6,7% en avril à seulement 1,9% en septembre, rassure cet organisme public. Selon les médias, la nouvelle flambée se traduit par une augmentation de 11% des hospitalisations au cours de la semaine dernière et un bond de 26% au cours des deux dernières semaines.

En avril, le virus et les décès étaient concentrés à New York et en Nouvelle-Angleterre. Aujourd’hui, le bilan de la pandémie se fait sentir à travers le pays.


Aussi, la course contre la montre est engagée pour une vaste campagne de vaccination dès la seconde moitié de décembre. La société américaine de biotechnologie Moderna est le deuxième fabricant de vaccins à demander l’autorisation du gouvernement fédéral après des résultats tout aussi probants que le vaccin de Pfizer et son collaborateur allemand BioNTech. Un communiqué de presse de l’entreprise affirme que les derniers tests ont montré un taux d’efficacité supérieur à 94%.

Les premières injections des deux vaccins à deux doses sont susceptibles de bénéficier en premier à certains groupes jugés prioritaires, dont les personnels de la santé, les travailleurs essentiels ou encore les employés et les résidents des maisons de retraite.

( Avec MAP )