Covid-19 : Une application de traçage désormais disponible au Maroc

Cité comme exemple à travers le monde dans la gestion de cette crise sanitaire, le Maroc, a lui aussi, lancé début avril, un appel à manifestation d’intérêts aux entreprises pour le développement d’une application. Plusieurs entreprises ont fait leur proposition d’application, dont une qui est désormais opérationnelle. Celle-ci, 100% marocaine et gratuite, permettra notamment d’accompagner la sortie de l’état d’urgence sanitaire dans de bonnes conditions et de limiter les effets de la propagation du virus.

Indispensables dans la lutte contre la pandémie qui a ravagé le monde, les applications permettant de tracer les personnes contaminées au Covid-19 fleurissent. Plusieurs pays les ont adoptées à l’instar de Singapour, la Corée du Sud ou certains États européens. Elles permettent de lutter contre l’effet domino de ce virus qui se propage à une vitesse vertigineuse.

Hayat Santé, une application complète
Hayat Santé est une application dédiée aux services santé de manière générale. Elle permet aux utilisateurs d’avoir accès aux hôpitaux à proximité, pharmacies de gardes, laboratoires, services du paramédical, et de bénéficier des services ou médecins d’urgence. Le service compte pas moins de 17000 médecins et une soixantaine d’ambulances. Cette application, issue d’une solution privée, est 100% marocaine et gratuite.

L’outil Covid
Opérationnel depuis vendredi 24 avril, l’application est téléchargeable sur smartphone et l’outil Covid est à la disposition de tous les utilisateurs qui souhaitent être informés, s’ils se trouvent à proximité d’un cas positif ou suspect. Contacté par MAROC DIPLOMATIQUE, le directeur, Mossaab Tazi, nous explique que cette option permet grâce au Bluetooth et à la géolocalisation d’être averti lorsque nous croisons le chemin d’un cas suspect ou positif. Concernant les cas suspects, chaque usager doit renseigner une fiche médicale, où sont demandés les symptômes, le nombre de personnes résidant dans le foyer etc. C’est ce qui permet de déterminer s’il s’agit d’un cas suspect.

Par ailleurs, il nous explique que les données sont complètement sécurisées, puisque les ingénieurs ont eu recours à un code source privé, ce qui rend difficile le piratage, contrairement aux applications livrées par l’OMS qui sont en open source et donc plus à risques. Il précise que les normes nationales ont été suivies et que l’application est hébergée au Maroc. Les données ne peuvent pas être utilisées à l’extérieur du territoire. L’application est d’ores et déjà téléchargeable et utilisable, mais pour que son efficacité soit optimale, elle doit compter un maximum d’usagers inscrits.