Covid: le vaccin Sanofi/GSK serait prêt au 4ème trimestre de 2021

Sanofi

Les laboratoires français Sanofi et britannique GSK ont annoncé, vendredi, que leur vaccin contre le Covid-19 ne serait prêt qu’au quatrième trimestre de 2021, afin notamment d’améliorer la réponse immunitaire chez les personnes âgées.

Si chez des adultes âgés de 18 à 49 ans, les résultats intermédiaires de phase I/II ont montré une réponse immunitaire comparable à celle des patients qui se sont rétablis d’une infection Covid-19, une “réponse insuffisante” a été observée chez les adultes plus âgés, notent les deux laboratoires dans un communiqué.

Compte tenu de ces résultats, les deux groupes comptent “affiner la concentration d’antigènes de manière à obtenir une réponse immunitaire élevée dans toutes les tranches d’âge”, précise-t-on de même source.

Sanofi, qui développe ce vaccin conjointement avec GSK, avait indiqué récemment qu’il comptait démarrer les tout derniers essais de “phase 3” fin décembre.

Les deux laboratoires espéraient initialement présenter une demande d’homologation au premier semestre 2021 et livrer un milliard de doses cette même année.


Pour cela, ils conduiront une phase de tests complémentaire, dite 2b, à partir de février, en s’appuyant sur un test récemment mené sur des primates non-humains avec une formulation d’antigènes améliorée.

“La disponibilité du vaccin est désormais attendue au quatrième trimestre 2021 si le plan de développement est terminé avec succès”, relèvent-ils.

Le candidat vaccin à base de protéines recombinantes avec adjuvant de Sanofi et GSK a été sélectionné en juillet 2020 par le programme Operation Warp Speed du gouvernement américain afin d’accélérer son développement et sa fabrication, rappelle le communiqué.

Les deux entreprises ont informé la Commission européenne et les différents pays avec lesquels des contrats de précommande du vaccin ont été conclus, note-t-on.


“Nous sommes naturellement déçus de devoir annoncer ce retard, mais toutes les décisions que nous prenons sont et resteront toujours motivées par des considérations scientifiques et par les données à notre disposition”, a déclaré Thomas Triomphe, Vice-Président Exécutif et Responsable de Sanofi Pasteur.

“Les résultats de l’étude ne sont pas à la hauteur de nos espérances. Compte tenu de l’expérience acquise et des enseignements tirés d’autres collaborations, nous sommes convaincus que l’adjuvant de GSK, combiné à un antigène de la Covid-19, peut induire une forte réponse immunitaire avec un profil de réactogénicité acceptable”, a pour sa part ajouté Roger Connor, Président de GSK Vaccines.

( Avec MAP )