Covid : Seuls 5 millions de Marocains pourront être vaccinés dans un premier temps

vaccin covid

Fidèle à son engagement, le laboratoire chinois Sinopharma devrait livrer un premier lot de vaccins anti-covid au Maroc dans un mois. Il s’agit, selon le quotidien arabophone Al Ahdath Al Maghribia qui a rapporté l’info, de 10 millions de doses. Sachant que deux doses sont nécessaires pour chaque patient et devront être injectées dans un intervalle de 21 jours, ce premier lot permettra donc de vacciner uniquement 5 millions de Marocains dans un premier temps.

C’est dont tout naturellement qu’un ordre sera établi et que l’opération de vaccination commencera certainement avec le personnel du secteur de la santé, en première ligne pour la lutte anti-covid ainsi que les éléments de la sûreté nationale. Le département de Aït Taleb devra ensuite cibler les catégories vulnérables comme les personnes âgées de plus 65 ans, les patients atteints de maladies chroniques et les femmes enceintes. Viendront enfin les fonctionnaires et le personnel du transport en commun.

On reste donc loin de l’objectif de 80% de la population âgée de plus de 18 ans que s’était fixé le ministre de la Santé. Pour cela, le Maroc a décidé de ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier et reste en contact avec les laboratoires Pfizer, Johnson & Johnson et Casina Pio pour négocier des doses supplémentaires. Par ailleurs, un accord a également été passé avec le laboratoire suédo-britannique AstraZeneca pour l’achat de 17 millions de doses.

Et pour mettre fin aux rumeurs, le quotidien marocain a affirmé que la vaccination contre le Covid-19 n’est pas obligatoire. Le ministère de la Santé va, toutefois, lancer des campagnes massives pour sensibiliser la population quant à la nécessité de se faire vacciner et l’importance de se prémunir contre la pandémie.


Pour rappel, ce vaccin est considéré comme l’un des plus avancés des 200 projets de recherche de vaccin lancés dans le monde. Premier pays concerné par le coronavirus, la Chine avait pu identifier et séquencer le génome du virus avec quelques mois d’avance. Ce vaccin aurait ainsi été administré à plus d’un million de Chinois, bien qu’il ne soit encore qu’à la phase III de son expérimentation. À ce stade, selon les chercheurs chinois, ce vaccin semble efficace en permettant une réponse forte contre le virus.