ban600

CPS de l’UA: L’interdépendance entre Paix, Sécurité et Développement mise en exergue par le Maroc

CPS de l’UA: L’interdépendance entre Paix, Sécurité et Développement mise en exergue par le Maroc

L’interdépendante entre «Paix et Sécurité» et le «Développement» a été mise en exergue par la Mission Permanente du Royaume du Maroc auprès de l’Union africaine lors d’une réunion à Addis Abeba, du Conseil de paix et de sécurité de l’UA.

Lors de cette réunion, tenue mercredi, à laquelle a pris part Mohammed Arrouchi, Ambassadeur, Représentant permanent du Royaume du Maroc auprès de l'UA et l'UNECA, la Mission permanente a également réitéré le principe de solidarité inter-africaine.

Cette réunion du CPS a été consacrée à une communication sur la situation au Soudan du Sud suite à une visite conjointe sur le terrain entre les responsables de l’ONU et de la Commission de l’UA.

Lors de cette session du CPS, la Mission Permanente du Royaume du Maroc auprès de l’Union Africaine a mis en exergue la Vision Royale de l’Action africaine commune, qui consiste à placer le développement du citoyen africain au centre de l’agenda panafricain.

→ Lire aussi : Bourita appelle à une réforme effective du Conseil de Paix et de Sécurité de l’UA pour atteindre la paix en Afrique

La Mission Permanente du Maroc a mis l’accent sur l’interdépendance entre la Paix et la Sécurité, et le Développement économique et social, et a souligné le principe de la solidarité inter-africaine, en rappelant la Visite qu’a effectuée Sa Majesté le Roi Mohammed VI au Soudan du Sud en 2017, qui a jeté les jalons d’un partenariat solide entre les deux pays dans le cadre de la coopération sud-sud.

La dimension opérationnelle de la Vision Royale de la solidarité inter-africaine a trouvé un écho très positif auprès des responsables de l’UA et de l’ONU qui se sont félicités des projets structurants engagés par le Maroc au Soudan du Sud.

La Mission Permanente du Maroc a également insisté sur le rôle primordial de l’éducation, en tant que moyen incontournable, permettant au Soudan du Sud de surmonter les effets néfastes de la culture de violence institutionnalisée qui sévit depuis plusieurs années dans ce pays frère. L’éducation permettra, en outre, de hisser le rôle de la femme sud-soudanaise dans le processus de paix en cours. Ainsi, le Maroc a plaidé en faveur de la mobilisation des ressources nécessaires afin de garantir un développement social inclusif.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :