Création d’un conseil des cadres marocains établis au Mexique

Conseil des cadres

Un Conseil des cadres marocains établis au Mexique vient d’être créé avec pour vocation de participer activement au développement de la coopération entre les deux pays, en servant de plateforme d’échanges, de rencontres, de réflexion et de proposition.

De par ses activités, cette structure entend contribuer au développement et à l’approfondissement des relations politique, économique, académique et culturelle entre le Maroc et le Mexique, selon ses initiateurs. L’annonce de la création du conseil des cadres marocains a été faite ce weekend lors d’une réunion à la résidence de l’ambassadeur du Royaume dans la capitale mexicaine, en présence d’une pléiade de compétences marocaines établies au pays des aztèques.

Présidé par le professeur de Relations internationales et de science politique à là l’Université des Amériques à Puebla (UDLAP), Mohamed Badine El Yattioui, le Conseil est composé d’universitaires, d’ingénieurs, de financiers et de managers, entre autres.

Cette structure a pour objectif de mettre en valeur l’image du Maroc dans ce pays en mettant à profit la qualité et la diversité professionnelle de ses membres, et de contribuer à initier des ponts entre les deux peuples.


La création de cette plateforme de réflexion, destinée aux cadres et professionnels marocains installés au Mexique, est une opportunité de rencontres et d’échanges avec les différents acteurs mexicains, a souligné dans une déclaration à la MAP M. El Yattioui.

C’est également un moyen de s’informer sur les opportunités de partenariat et de collaboration sous le signe de l’ouverture, de la proximité et de la diversité, a-t-il ajouté.

Pour l’universitaire marocain, le Maroc peut constituer un partenaire commercial de premier choix pour le Mexique, deuxième économie d’Amérique Latine.


Le Royaume dispose de tous les atouts pour s’ériger en hub d’accès au continent africain pour le Mexique, pays membre du G20, qui a besoin de diversifier ses échanges commerciaux, dont plus de 85% se font avec les Etats-Unis, a-t-il relevé, notant que la stabilité du Maroc et son insertion réussie dans la globalisation en font un partenaire de premier plan pour le Mexique dans sa quête d’un accès au marché africain.

Sur le plan académique, le Maroc peut compter sur la présence de chercheurs de qualité dans les meilleurs universités et centres du Mexique, (UNAM, Colegio de Mexico, Politecnico, UDLAP). Leurs parcours et profils permettraient une coopération active avec leurs homologues du Royaume.

Le Mexique et le Maroc sont appelés à collaborer de manière plus intense à travers des accords économiques, académiques et culturels, dans un cadre de partenariat gagnant-gagnant, a ajouté l’universitaire. S’exprimant à cette occasion, l’ambassadeur du Maroc à Mexico, Abdelfattah Lebbar, a fait part de la mobilisation des cadres de l’ambassade pour aider à concrétiser les projets de coopération proposés, soulignant que tous les moyens et facilités nécessaires seront mobilisés pour donner corps aux objectifs du Conseil des cadres marocains.


Le diplomate marocain s’est dit agréablement surpris de la qualité des profils des Marocains établis au Mexique et leur ferme volonté à servir les intérêts de leur mère patrie.