Crise ukrainienne : Sommet européen très attendu jeudi et vendredi à Bruxelles

Un sommet européen très attendu se tiendra, jeudi et vendredi à Bruxelles, avec la participation du président américain, Joe Biden, consacré essentiellement à la crise ukrainienne et aux nouveaux enjeux sécuritaires, énergétiques et économiques qui en découlent.

Signe du soutien américain à l’Europe, le locataire de la Maison blanche se joindra aux dirigeants de l’UE lors de la première journée du Conseil européen en vue d’une discussion sur le soutien à l’Ukraine et à ses citoyens, ainsi que sur le renforcement de la coopération transatlantique en réaction au conflit russo-ukrainien.

Selon le Conseil européen, les chefs d’état et de gouvernement évalueront l’évolution récente de la situation sur le terrain, notamment en ce qui concerne la situation humanitaire et les réfugiés.

Ils devraient, à cet égard ,réitérer l’attachement de l’UE à l’Ukraine et leur engagement à fournir un soutien politique, financier, matériel et humanitaire coordonné, ainsi qu’un appui à la reconstruction d’une Ukraine démocratique.

Dans le même sillage, le Conseil européen discutera de la sécurité et de la défense, en s’appuyant sur la déclaration de Versailles et en tenant compte de la nouvelle situation en matière de sécurité en Europe. Les dirigeants de l’UE débattront des moyens qui permettront à l’UE d’agir ‘’de manière plus rapide et résolue’’ lorsqu’elle est confrontée à des crises, tout en préservant ses intérêts et en protégeant ses citoyens. Ils discuteront également des investissements dans le domaine de la défense et des instruments de financement.

→ Lire aussi : Déplacement de Biden en Europe: Nouvelles sanctions en vue contre la Russie

Concrètement, les 27 devraient approuver ‘’la boussole stratégique’’, une initiative visant à renforcer les politiques de l’Union en matière de sécurité et de défense autour des thèmes de la gestion des crises, des capacités de défense, de la résilience et des partenariats.

Le secteur ultrasensible de l’énergie sera également au centre du sommet. Lors de leur réunion informelle à Versailles, les dirigeants de l’UE sont convenus de se défaire progressivement de leur dépendance aux importations de gaz, de pétrole et de charbon russes, et ce dès que possible.

Le Conseil européen discutera à cet effet des prix constamment élevés de l’énergie et de leur incidence sur les citoyens et les entreprises, notamment dans le contexte de la guerre en Ukraine. La Commission européenne fournira une base pour la discussion en proposant des moyens de faire en sorte que les prix de l’énergie soient abordables et de garantir la sécurité d’approvisionnement.

Dans la même logique, le Conseil européen poursuivra sa discussion sur les moyens de construire une base économique plus solide, comme énoncé dans la déclaration de Versailles, notamment en réduisant la dépendance stratégique dans les domaines sensibles tels que les matières premières critiques, les semi-conducteurs, la santé, le numérique et les produits alimentaires.

Le Conseil européen examinera, entre autres, les moyens de consolider encore le marché unique pour accélérer les transitions écologique et numérique, ainsi que les moyens de renforcer la résilience de l’économie de l’UE. Il devra à cet effet approuver les domaines d’action prioritaires du Semestre européen 2022.

L’examen de l’évolution de la pandémie du Covid-19 ne sera pas éludé. Le Conseil européen discutera des efforts de coordination déployés pour faire face à la pandémie de Covid-19 et fera le point sur la coopération internationale concernant la gouvernance mondiale en matière de santé, ainsi que de la solidarité internationale, y compris grâce au déploiement des vaccins.

Le Sommet débattra également des travaux menés, sous l’égide de l’OMS, sur un futur instrument destiné à renforcer la prévention des pandémies ainsi que la préparation et la riposte à celles‑ci.

En marge de cette réunion, les dirigeants de l’UE se retrouveront pour un sommet de la zone euro, qui aura lieu en configuration ouverte. Ils y débattront de la situation économique et examineront les progrès réalisés en ce qui concerne l’union bancaire et l’union des marchés des capitaux.

(Avec MAP)

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page