Cultures maraîchères : Plus de 7.000 ha cultivés à Béni Mellal-Khénifra malgré le confinement

Cultures maraîchères

Malgré la proclamation de l’état d’urgence sanitaire, le secteur agricole dans la région Béni Mellal-Khénifra n’a connu aucune interruption dans la mesure où la superficie cultivée de cultures maraîchères s’élève à 7.069 hectares, dont 2.029 ha d’oignon, a indiqué le directeur régional de l’Agriculture de Béni Mellal-Khénifra, Hassan Rahaoui.

Dans un entretien accordé à la MAP, M. Rahaoui a souligné que malgré la propagation du Covid-19, les activités agricoles et les cultures printanières se sont déroulées de “manière normale et se sont poursuivies dans la normalité” selon le calendrier fixé par la Direction régionale d’agriculture (DRA) pour atteindre à fin mai 7.069 hectares, relevant que la superficie réalisée en cultures maraîchères a atteint 95 % de la superficie programmée.

La superficie totale de 7.069 hectares permettra d’approvisionner normalement les marchés régionaux et nationaux jusqu’à la fin de l’année, a dit M. Rahaoui, soulignant que les cultures maraîchères font partie des secteurs les plus productifs de la région de Béni Mellal-Khénifra, en ce sens qu’elles jouent un rôle socio-économique très important et réalisent annuellement un chiffre d’affaires d’environ 750 millions de DH.

Il a, de même, expliqué que cette filière contribue également à créer des opportunités d’emploi dans la région en créant environ 1,6 million de jours ouvrables directs.

Cette filière a connu un important développement grâce aux mesures prises dans le cadre du Plan Maroc Vert et aux nombreuses mesures initiées par la DRA notamment, les projets d’irrigation localisée et les recherches effectuées sur cette filière par la DRA, a soutenu M. Rahaoui.


La culture maraîchère couvre annuellement une superficie d’environ 13.800 hectares, dont la majorité représente des cultures saisonnières, et se caractérise par sa diversité englobant 23 espèces de légumes.

L’oignon, la pomme de terre, la carotte et le poivron rouge restent les plus rentables en termes de superficie, a ajouté le responsable régional, relevant que la production annuelle peut atteindre 500.000 tonnes de diverses cultures maraîchères.

Grâce à cette production variée de maraîchage, la région de Béni Mellal-Khénifra pourra approvisionner suffisamment les marchés nationaux, notamment en oignons, en carottes et en poivron rouge (90% de la production nationale).

Par ailleurs, la région de Béni Mellal-Khénifra s’attend à une production record estimée à un million de tonnes de betteraves sucrières au titre de la campagne agricole en cours, soit un taux de rentabilité de 78 tonnes/hectare et des revenus d’environ 500 millions de dirhams, selon les données de la DRA.