CVE : Les offres de garantie et les mesures de soutien encore prorogées

CVE

Prorogation des offres de garantie « Damane Relance » et Prolongement des mesures de soutien afférent aux huit contrats-programmes signés, jusqu’au 30 juin 2021. C’est ce qui a été convenu lors de la 12ème réunion de travail du Comité de Veille Economique.

Le Comité de Veille Economique (CVE) a tenu, vendredi 2 avril 2021 sa 12ème réunion de travail, en mode visioconférence. Lors de cette rencontre virtuelle, les membres du CVE ont examiné la situation économique et financière qui augure d’une « évolution positive de l’activité économique ».

C’est ce dont témoigne l’orientation favorable des principaux indicateurs conjoncturels (hausse prévisible du PIB trimestriel de 0,5% au T1-2021, rebond des ventes de ciments de 3,9% au T1-2021, hausse des recettes MRE de 22% à fin février…), même si certains secteurs d’activité demeurent encore en proie à des tensions récessives dont le tourisme (baisse des arrivées touristiques de 81% à fin février), l’aéronautique (baisse des exportations de -22,7% à fin février) et certaines activités tertiaires.

En outre, certains secteurs orientés vers l’export, particulièrement l’automobile et le textile-habillement montrent des signes d’essoufflement, en lien avec la situation des marchés européens sévèrement affectés par la nouvelle vague de la pandémie.
Par ailleurs, les bonnes perspectives de la campagne agricole et le déroulement exemplaire de l’opération de vaccination constituent autant de facteurs qui ne manqueraient d’insuffler un nouvel élan à la croissance de l’économie nationale en 2021.

Pour le nouveau dispositif de garantie « Damane Relance », il a été décidé de le proroger au 30 juin 2021, « afin d’accompagner la demande exprimée par les opérateurs économiques privés et publics et permettre également la finalisation des dossiers toujours en cours de formalisation ».


Dans ce sens, le CVE a noté avec satisfaction les résultats positifs obtenus grâce aux différents produits de garantie mis en place pour couvrir les besoins de financement des entreprises affectées par la crise de la Covid-19.

Au 31 mars 2021, ces produits de garantie ont couvert 93.419 crédits bancaires pour un montant global de 61,5 milliards de dirhams en faveur des entreprises, ce qui est en ligne avec les objectifs fixés au niveau du Plan de relance initié par Sa Majesté Le Roi, que Dieu l’Assiste.

S’agissant des mesures de soutien afférent aux huit contrats-programmes signés, le CVE a décidé de les prolonger jusqu’au 30 juin 2021, en raison de la persistance des effets négatifs occasionnés par la crise sanitaire de la Covid-19 sur certaines branches d’activité vulnérables. Il s’agit, en l’occurrence , des indemnités, des allocations familiales ainsi que l’AMO au profit des salariés relevant du secteur du tourisme, de la restauration, des activités des traiteurs et prestataires évènementiels, celles des parcs d’attraction et de jeux, des crèches, des salles de sport privées au même titre que le secteur de la presse et des industries culturelles et créatives.

L’ensemble de ces mesures qui concernent environ 102.000 salariés, est financé par le Fonds spécial pour la gestion de la pandémie du Coronavirus « la Covid-19 ».


D’un autre côté, le Comité a indiqué qu’il continuera de suivre de près l’évolution de la situation, notamment celle des secteurs économiques les plus impactés et ce, en concertation avec les départements ministériels concernés, en tenant compte de l’évolution inquiétante de la situation sanitaire chez nos principaux partenaires européens et des mesures de restrictions qui ont été mises en place pour endiguer son aggravation.