De la baie de Cocody au Canal des Pangalanes, le Maroc met son expertise au service du développement durable en Afrique

En s’adjugeant le projet de valorisation et de sauvegarde du canal des Pangalanes à Madagascar, l’une des plus longues voies navigables au monde, à travers un partenariat entre la société d’Etat marocaine Marchica S.A et le gouvernement malgache, le Maroc met toute son expertise, accumulée au fil des ans, au service du développement durable et de la préservation de l’environnement en Afrique.

Ce projet pharaonique intervient après la concession par le gouvernement de la Côte d’Ivoire à la même société, la réalisation du projet de sauvegarde et de valorisation de la Baie de Cocody, dans la métropole économique, Abidjan. Un projet colossal d’un investissement de 137 milliards de FCFA, dont les travaux devront s’achever fin 2020- début 2021.

Le déploiement du savoir-faire marocain en Afrique s’inscrit dans le cadre de la Vision Royale selon laquelle seule l’Afrique est en mesure de se prendre en charge elle-même et de faire confiance aux talents de ses fils.

Ce projet titanesque comprend des ouvrages et infrastructures aux standards mondiaux, dont un viaduc haubané reliant Cocody Corniche au Plateau/Cathédrale Saint Paul, un parc urbain, une marina, la Maison Ivoire qui comportera des magasins, des restaurants et autres espaces de détente, outre le réaménagement d’un échangeur en vue d’apporter davantage de fluidité.


Illustration parfaite de l’engagement inébranlable du Royaume pour la promotion et le raffermissement de la coopération Sud-Sud, conformément à la Vision de SM le Roi Mohammed VI pour le développement de l’Afrique, le projet vise la sauvegarde et la valorisation de la baie de Cocody et la réhabilitation écologique de la baie et de la lagune d’Ebrié, à travers la réalisation d’un barrage et d’ouvrages hydrauliques et maritimes, la construction d’infrastructures routières, d’ouvrages de franchissement et d’un viaduc haubané et une marina, un parc urbain et de promenades aménagées.

Forte de son expérience en matière d’aménagement et de valorisation de la lagune de Marchica, et de la baie de Cocody en Côte d’Ivoire, Marchica S.A vient de décrocher un autre projet non moins important que les précédents, à savoir la valorisation et la sauvegarde du canal des Pangalanes à Madagascar.

Validé lundi à Antananarivo lors d’une cérémonie présidée par SM le Roi Mohammed VI et le président malgache, Hery Rajaonarimampianina, le projet porte sur la mise en place des outils de préservation et de valorisation des écosystèmes des sites traversés par ce dernier et vise aussi à instaurer une cohérence territoriale par l’identification et l’intégration des différentes vocations des sites sur les rives du Canal notamment celles ayant trait aux volets écologiques, agricoles, industriels, miniers, portuaires, urbains, culturels et touristiques.

Ce projet intégré, qui sera élaboré en collaboration étroite et harmonieuse avec les instances Malgaches, traite ainsi des composantes écologiques et environnementales, des aspects hydrauliques et sédimentaires, de l’aménagement paysager et de la mobilité et des transports. Il intègre aussi une vision de développement économique durable du canal, de ses rives et de son aire d’influence.


Le canal des Pangalanes est l’une des plus longues voies navigables au monde. Quatre fois plus long que le canal de Suez et 8 plus long que le canal de Panama, il s’agit d’une succession ininterrompue sur plus de 700 km de lagunes et lacs naturels, de rivières et d’embouchures tout au long des rives de l’Océan indien dont il n’est séparé que par une étroite bande de terre hébergeant quelques villages.

Le canal des Pangalanes est une enfilade de rivières et de lacs, longe la côte Est de Madagascar de Tamatave à Faranfangana en traversant une multitude de zones touristiques, agricoles et minières.