Deal du siècle : les Palestiniens soumettent une contre-proposition

Netanyahu et Trump

Si le monde entier est pris par la gestion de la crise sanitaire, les Palestiniens, sont sur tous les fronts. En effet, en plus des difficultés liées au Covid-19, ils doivent se préparer aussi à revenir sur la table des négociations avec Israël concernant le deal du siècle.

Les Palestiniens ont soumis une « contre-proposition » au plan américain pour le Proche Orient, présenté en janvier, appelé aussi le « deal du siècle ». Ce plan avait suscité la controverse et fait réagir plusieurs pays dans le monde pour son contenu. Élaboré par le gendre de Donald Trump, Jared Kuschner, celui-ci était largement salué par Israël qui y voyait « une opportunité historique ». Il prévoyait alors la création d’un Etat palestinien démilitarisé, avec notamment l’annexion de certaines parties de la vallée du Jourdain en Cisjordanie occupée, et sans Jérusalem-Est comme capitale.

A l’approche de la présentation du nouveau Gouvernement d’Union Nationale, qui unit les ex-rivaux Benjamin Netanyahu à Benny Gantz, les Palestiniens se préparent à rediscuter de la problématique prochainement. Ainsi, le Premier ministre palestinien Mohammed Shtayyeh s’est exprimé à ce sujet mardi 9 juin, et a déclaré avoir « soumis une contre-proposition au Quartette » (UE, ONU, Russie et Etats-Unis) il y a quelques jours. Dans ce plan d’une longueur de « quatre pages et demie », les Palestiniens proposent la création d’un « Etat palestinien souverain, indépendant et démilitarisé ». Par ailleurs, il est également demandé « la formation d’une coalition internationale contre l’annexion et une réunion de tous les pays qui s’y opposent”.