Début à Addis-Abeba des travaux du 28è sommet des chefs d’Etat et de gouvernement africains

Le 28è sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine (UA) s’est ouvert lundi à Addis-Abeba. Au menu de ce Sommet figurent plusieurs axes qui seront soumis aux débats deux jours durant par les chefs d’Etat et de gouvernement des pays membres de l’organisation continentale.

Parmi ces axes figurent des questions d’une grande portée stratégique dont la consolidation de la paix et la sécurité en Afrique, le financement de l’UA, la mise en place d’une zone de libre-échange continentale et l’élection d’un nouvel exécutif de l’Union.

Cinq candidats sont en lice pour ce poste. Il s’agit des ministres des affaires étrangères du Tchad, du Kenya, de la Guinée Equatoriale et du Botswana, ainsi qu’un diplomate sénégalais.

Se tenant cette année sous le thème «Tirer pleinement parti du dividende démographique en investissant dans le jeunesse», le Sommet s’est ouvert le 22 janvier avec la 33ème session ordinaire du Comité des représentants permanents (COREP) des Etats membres de l’UA, en prélude à la 30è session ordinaire du conseil exécutif de l’Union (25-27 janvier) qui a examiné les différentes questions stratégiques inscrites à l’ordre du jour de la conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union.