La décision américaine sur Al Qods, “une manipulation flagrante” et “une violation” des droits des Palestiniens

La décision américaine de reconnaître Al Qods comme capitale d’Israël est “une manipulation flagrante” de la réalité historique et “une violation” des droits des Palestiniens et de la légitimité internationale, a affirmé le Centre marocain des études stratégiques (CMES).

Cette décision nuit au processus de paix dans la région et porte atteinte aux efforts internationaux œuvrant pour régler ce conflit et mettre fin à l’occupation israélienne, a souligné le CMES dans un communiqué parvenu à la MAP.

Le centre considère la décision des Etats-unis comme une violation de toutes les conventions conclues entre les Palestiniens et Israéliens et de l’ensemble des résolutions du Conseil de sécurité et un mépris sans précédent à l’égard de la communauté internationale, selon la même source.

Il a également indiqué que cet acte consacre “la théorie du complot visant à créer un seul Etat celui d’Israël et crée le chaos” dans la région dans une tentative de renforcer la position d’Israël et de mettre en oeuvre le projet du nouveau “Moyen-Orient”.


Le CMES, qui condamne fermement cette décision, a mis en avant les efforts déployés par SM le Roi Mohammed VI, Président du Comité d’Al Qods, pour défendre la ville sainte et préserver son statut juridique et politique.