Déconfinement des cafés et des restaurants, une décision « sans vision claire et commune »

Cafés et restaurants

Après presque trois mois de fermeture, les cafés et les restaurants peuvent désormais rouvrir leur porte. Une décision prise dans le cadre du plan instauré par le gouvernement pour une reprise économique réussie après le déconfinement. Mais, est-ce que cette opération ne risque pas l’explosion du virus qui pourrait paralyser le processus du déconfinement ?

L’Association nationale des propriétaires des cafés et restaurants (ANPCR) a dénoncé, dans un communiqué, la décision du gouvernement et tout ce qui circule sur les réseaux sociaux appelant à reprendre le travail des propriétaires des cafés et restaurants au Maroc, arguant de la gravité de la situation de ce secteur d’activité en ces temps de confinement.

Dans ce cadre, l’Association s’est dite perplexe quant au fait que le Comité de veille économique CVE garde encore le silence et ignore complètement la gravité de la situation des professionnels marocains et leurs doléances, ainsi que l’absence totale d’interaction avec les lettres de l’association.

Face à cette situation, l’ANPCR appelle à ne pas reprendre le travail tant que le gouvernement et le comité de veille ne réagissent pas de façon suffisante aux besoins essentiels des patrons et de leurs employés, qui souffrent du manque de moyens pour payer le loyer, l’eau, l’électricité et les impôts…

L’association prône également la création par le gouvernement et le CVE d’une communication avec les professionnels marocains et l’ouverture d’un canal pour trouver des plans de sauvetage pour ce secteur et pour élaborer, également une vision sur la situation sociale des centaines de milliers des employés, permettant d’instaurer un programme commun pour la reprise des activités du secteur.