Une délégation marocaine met en exergue au Mexique la politique migratoire du Royaume

Une délégation marocaine a exposé, lors d’une réunion internationale sur le Pacte mondial pour les migrations, à Puerto Vallarta au Mexique, les grandes orientations de la politique migratoire du Royaume ainsi que la vision de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, en Sa qualité de Leader de l’Union Africaine sur la question de la Migration.

La délégation marocaine à cette réunion comprenait l’Ambassadeur, Représentant permanent du Royaume du Maroc auprès des Nations Unies, Omar Hilale et le secrétaire général du ministère délégué auprès du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, chargé des Marocains résidant à l’étranger et des Affaires de la migration, El Habib Nadir.

Lors de cette réunion préparatoire de la Conférence intergouvernementale pour l’adoption du pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières, la délégation marocaine a souligné que le Royaume a adopté depuis 2013, sous la conduite de Sa Majesté le Roi, une nouvelle politique migratoire qui a permis de régulariser le séjour d’un nombre considérable de réfugiés et de migrants.

La délégation marocaine a également mis en relief le leadership de Sa Majesté le Roi en matière migratoire au niveau du continent africain, soulignant que la stratégie nationale d’Immigration et d’Asile, adoptée en 2013 sur Hautes Orientations du Souverain, s’assigne pour objectif d’assurer une intégration sociale réussie des migrants et réfugiés au Maroc.


Cette conférence à mi-parcours, qui avait pour objectif de faire le bilan de la phase des consultations nationales, régionales et globales, qui ont eu lieu d’avril à novembre de cette année, a permis d’identifier les enjeux, les priorités et les contours du Pacte, a déclaré M. Nadir à la MAP.

Le Maroc et l’Allemagne ont présenté à cette occasion les conclusions des débats organisés tout au long de l’année 2017 dans le cadre du Forum Mondial pour la Migration et le Développement, qui est une initiative des Etats membres de l’ONU afin de traiter les interconnections entre migration et développement de manière pratique et orientée vers l’action, a-t-il indiqué.

Les conclusions de cette réunion internationale sur le Pacte mondial pour les migrations serviront à la rédaction dudit Pacte mondial et constitueront une base des négociations intergouvernementales qui se poursuivront jusqu’à juillet 2018.

Le Pacte mondial pour les migrations se veut un accord intergouvernemental historique qui couvrira toutes les dimensions des migrations internationales.