Démantèlement de trois cellules terroristes dans le centre-ouest de la Tunisie

terroristes

Les autorités tunisiennes ont annoncé, jeudi, avoir démantelé trois cellules d’appui et de soutien à des groupes terroristes opérant à l’intérieur et à l’extérieur du pays.

Dans un communiqué, le porte-parole de la Garde nationale tunisienne, Houcemeddine Jbabli, a précisé que la première cellule était composée de trois membres “chargés de l’approvisionnement en denrées alimentaires, de la nourriture et des vêtements, ainsi que des matières premières pour fabriquer des explosifs, au profit d’éléments terroristes retranchés dans les hauteurs de la province de Kasserine” dans le centre-ouest du pays.

La même source a ajouté qu’au cours des interrogatoires, les membres de cette cellule ont avoué avoir surveillé des patrouilles sécuritaires et militaires dans cette province à la demande des éléments terroristes en échange d’avantages financiers.

Pour ce qui est de la deuxième cellule, le porte-parole a indiqué que la Garde nationale avait intercepté un complice des terroristes ayant tenté de leur fournir des habits et des uniformes en plus d’une quantité importante d’ammonitrate, un élément utilisé dans la fabrication d’explosifs.

Quant à la troisième cellule, elle était “spécialisée dans le transfert d’éléments terroristes, qui existaient auparavant dans les zones de conflit armé, vers d’autres pays européens en leur fournissant de faux documents de voyage et des cartes de séjour falsifiées“.


Elle a été démantelée dans le cadre d’une opération préventive de renseignement ayant nécessité une coordination avec l’un des pays voisins de la Tunisie, a dit le colonel Jbabli, précisant que le chef de cette cellule est de nationalité tunisienne.

L’homme a reconnu avoir participé aux combats en Syrie dans les rangs de l’organisation autoproclamée “Etat islamique” (Daech/EI), ainsi que “son activité dans le domaine de la falsification de documents de voyage avec ses complices répartis dans deux pays européens“.

Début mars, un policier est décédé des suites de ses blessures après un double attentat suicide perpétré près de l’ambassade américaine à Tunis. Cet acte terroriste a aussi entraîné la mort des deux assaillants, blessé cinq autres policiers et légèrement blessé un civil.