Démantèlement d’une cellule visant à établir un “émirat terroriste” dans le sud-est de la Tunisie

terroriste

Les autorités tunisiennes ont annoncé, jeudi, avoir mis en échec un plan visant à établir un “émirat terroriste” dans le sud-est du pays.

Cette cellule terroriste a été démantelée dans la région de Bir Essad relevant de la délégation d’El Guettar (sud-est) par l’unité de prévention du terrorisme relevant de la Garde nationale, a précisé le ministère tunisien de l’Intérieur dans un communiqué.

La même source a ajouté que trois éléments takfiristes ont été arrêtés pour avoir exercé des pressions sur l’imam de la mosquée afin de les aider à recruter les jeunes de la région.

Le ministère a précisé que le parquet a ordonné de placer en garde à vue les trois éléments et les transférer à la brigade de recherches et d’investigations relevant de la Garde nationale à El Ksar.

Ils seront mis en examen pour “suspicion d’appartenance à une organisation terroriste”, relève-t-on de même source.


La menace terroriste a considérablement baissé en Tunisie depuis les attentats sanglants de 2015 et la grande offensive contre la ville de Ben Guerdane, en mars 2016, à la faveur du démantèlement de dizaines de cellules dormantes et des opérations préventives dans les milieux extrémistes.

L’activité des groupes armés est, actuellement, confinée dans les zones montagneuses, proches de la frontière algérienne, où des incidents sont signalés par moment.

Les montagnes avoisinantes les frontières algériennes sont le théâtre depuis 2012 d’affrontements entre l’armée tunisienne et les groupes armés, en particulier la phalange Oqba Ibn Nafie, branche locale d’Aqmi, tenue pour responsable de plusieurs attaques dans le pays.