A LA UNEMonde

Démission du ministre britannique de la Santé

Le ministre britannique de la Santé Matt Hancock, une figure-clé de l’action gouvernementale contre la pandémie, a annoncé samedi sa démission pour avoir enfreint les règles de prévention contre la Covid-19 dans le cadre d’une liaison avec une conseillère révélée par un tabloïd britannique.

« Nous nous devons d’être honnêtes envers les gens qui ont tant sacrifié pendant cette pandémie, quand nous les avons déçus comme je l’ai fait en enfreignant les consignes », a-t-il écrit dans sa lettre de démission remise au Premier ministre Boris Johnson, tout en réitérant ses excuses.

Reconnaissant avoir enfreint les règles, M. Hancock appelait très régulièrement les Britanniques à respecter les mesures de distanciation sociale durant le confinement.

Le Premier ministre britannique, qui avait initialement apporté son soutien à M. Hancock face aux attaques virulentes de son son ex-conseiller Dominic Cummings, s’est dit « désolé » de sa démission.

Pour sa part, le chef du Parti travailliste de l’opposition, Keir Starmer a déclaré sur Twitter que M. Hancock « avait raison de démissionner », estimant que M. Johnson « aurait dû le renvoyer » plus tôt.

Né le 2 octobre 1978 à Chester, Matt Hancock a dirigé le ministère de la Santé et de la Protection sociale depuis le 9 juillet 2018. Il était auparavant secrétaire d’État au Numérique, à la Culture, aux Médias et au Sport et avait également siégé à la Chambre des communes en 2010 pour la circonscription de West Suffolk.

Matt Hancock s’est surtout fait connaître auprès des Britanniques durant la pandémie, en animant régulièrement les conférences de presse quotidiennes du gouvernement au plus fort de la première vague.

Avec MAP

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page