ban600
credit agricol

Des Chefs d’Etats-Majors des Armées de l’Air africains en conclave à Marrakech

Des Chefs d’Etats-Majors des Armées de l’Air africains en conclave à Marrakech

Des Chefs d'Etats-Majors des Armées de l'Air africains sont en conclave, les 22 et 23 octobre à Marrakech, dans le cadre de leur 8è Symposium annuel, en vue de débattre notamment des défis sécuritaires régionaux et de promouvoir le dialogue entre les forces aériennes du Continent.

Organisé sous le Haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Chef Suprême et Chef d'Etat-Major Général des Forces Armées Royales, ce Symposium est initié par le Commandement de l'Armée de l'Air américaine en Europe et en Afrique, avec le soutien des Forces Royales Air (FRA).

Ce conclave, qui connaît la participation de hauts responsables militaires des forces aériennes représentant une trentaine de pays africains, se veut une plateforme pour le développement des échanges bilatéraux et la promotion de la coopération multilatérale.

Intervenant à l'ouverture de ce Symposium, le Général de Division Aérienne, Inspecteur des Forces Royales Air, El Abed Alaoui Bouhamid, a exprimé sa gratitude aux dirigeants de l’AFRICOM pour leur précieuse contribution à l’organisation de cet événement régional, affirmant qu’il constituera, sans nul doute, un autre tournant majeur dans le soutien et l’appui continus de l’AFRICOM aux nations africaines.

"Nous apprécions à leur juste valeur ces initiatives dont la visée est la promotion de la paix, la sécurité et la coopération multilatérale à travers notre région stratégique", a indiqué le Général de Division Alaoui.

Dans la lignée des objectifs de cet événement, les Forces Royales Air veulent saisir cette opportunité pour favoriser l’échange d’expériences, des meilleures pratiques et des leçons tirées et liées aux forces aériennes africaines et américaine, a-t-il fait savoir.

Le Général de Division Alaoui a fait également part de la volonté des Forces Royales Air d’explorer différentes voies de coopération bilatérale et multilatérale, de développer des relations "gagnant-gagnant", de renforcer la culture d’excellence et de tolérance et de promouvoir la paix et la démocratie en Afrique et ce, grâce à la vision éclairée et au leadership de SM le Roi Mohammed VI.

"En effet, la vision de SM le Roi découle de Sa compréhension et de Sa profonde conviction de promouvoir la coopération Sud-Sud et les approches gagnant-gagnant, en tant que stratégie clé pour une stabilité et un développement durable", a-t-il relevé.

"Sa Majesté le Roi a mis en exergue, à de multiples reprises, notamment durant Ses visites à différents pays africains, le grand potentiel de ce Continent qui est à même d’assurer un avenir prometteur à ses populations et de permettre à l’Afrique de jouer un rôle clé à l’échelle internationale", a ajouté le Général de Division Alaoui.

→ Lire aussi : Focus à Marrakech sur les horizons de développement du secteur agricole national

Cet événement est "une grande opportunité pour explorer, partager et élaborer de nouvelles idées et solutions qui sont de nature à répondre aux défis auxquels nous faisons face et réaliser nos aspirations et notre vision pour l’avenir", a-t-il noté.

Dans le même sillage, le Général Tod Wolters, Commandant de l'US Air Forces in Europe and Air Forces Africa (USAFE-AFAFRICA) a indiqué que l'objectif principal de ce Symposium et de l'Association des Forces des Armées de l'Air Africaines (AAAF), créée en 2015, est de renforcer et consolider les liens d'amitié, de coopération et de soutien mutuels.

Ce conclave constitue aussi un espace pour réfléchir aux moyens de relever ensemble les défis qui s'imposent et discuter des solutions idoines en vue de faire face aux menaces transnationales, a-t-il dit.

Le Général Wolters a fait observer que les menaces transnationales et les organisations extrémistes mettent en danger la sécurité et la stabilité non seulement de l'Afrique mais aussi de l'ensemble de la communauté internationale, soulignant que la lutte contre les individus et groupes extrémistes violents est un élément clé de la mission de l'AFRICOM.

Dans la même lignée, Stephanie A. Miley’s, chargée d'affaires à l'ambassade américaine à Rabat, a mis en relief l'importance de ce Symposium axé cette année sur la sécurité en Afrique qui est, a-t-elle dit, "vitale" aussi bien pour les Etats africains que pour les Etats-Unis.

Dans ce sens, Miley’s a insisté sur la nécessité de réfléchir à des modèles appropriés pour le renforcement des capacités, sachant que les Etats-Unis ont beaucoup d’expérience et de compétences à partager avec leurs partenaires africains. Elle a, en outre, estimé primordial d'adopter des approches globales qui transcendent les frontières pour lutter contre les menaces communes à la sécurité.

Tout en se félicitant de la coopération américaine avec les pays africains, illustrée par cette approche multiforme en matière de sécurité, elle a affirmé que le partenariat de longue date entre les Etats-Unis et le Maroc profite non seulement aux deux parties, mais également aux forces armées de la région qui bénéficient de formations et d'échanges avec les Forces Armées Royales, tout en partageant l'expérience cumulée en matière de lutte contre le terrorisme.

Le Symposium des Chefs d’Etats-Majors des Armées de l'Air Africains a été créé en 2011 par la 17ème Force aérienne américaine, avec l'objectif d’instaurer une plateforme commune pour promouvoir le dialogue, la sécurité et le développement, par le biais des forces aériennes du Continent. A ce jour, cette association sert de modèle à la coopération pour d’autres régions et reste un forum privilégié de coopération et de rencontre entre Chefs d’Etats-Majors africains et hauts dirigeants de l’armée de l’air américaine.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

top
%d blogueurs aiment cette page :