Des milliers de personnes manifestent au Royaume-Uni contre la suspension du Parlement

Parlement

Des milliers de manifestants ont sillonné samedi les rues de plusieurs villes britanniques pour protester contre la décision du Premier ministre, Boris Johnson, de proroger le Parlement jusqu’au 14 octobre, soit deux semaines seulement avant la date prévue du Brexit (31 octobre).

Selon la presse britannique, les manifestants, qui dénoncent “un coup d’Etat”, se sont mobilisés dans au moins une trentaine de villes, dont la capitale Londres, Manchester (nord-ouest de l’Angleterre), Edimbourg (Ecosse), Swansea (Pays de Galles) et Belfast (Irlande du Nord).

Toutefois, le plus gros rassemblement a eu lieu à Londres, devant le 10 Downing Street, lieu de résidence du Premier ministre.

→ Lire aussi : Brexit: le Parlement britannique suspendu jusqu’au 14 octobre

Portant des pancartes affichant des slogans comme “Réveille-toi, Royaume-Uni”, “Les démocrates ne bâillonnent pas la démocratie”, les manifestants ont également brandi des drapeaux européens.

Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, avait annoncé mercredi la suspension du Parlement jusqu’au 14 octobre, soit deux semaines avant la date du Brexit.

Le Parlement britannique est traditionnellement suspendu plusieurs semaines en septembre en raison des conférences annuelles des partis politiques, toutefois, dans le contexte actuel, nombreux députés de l’opposition et de militants hostiles à un Brexit sans accord estiment que la prorogation du Parlement a pour but d’empêcher les députés de s’opposer à une sortie de l’Union européenne sans accord, le 31 octobre.